Joue-là comme Joris Cazenave

  • Joue-là comme Joris Cazenave Joue-là comme Joris Cazenave
    Joue-là comme Joris Cazenave
Publié le , mis à jour

Intégrer un groupe professionnel à dix-neuf ans et effectuer ses premières apparitions en Top 14 ou en Pro D2 dans la foulée, n’est pas donné à tout le monde. C’est pourtant ce qu’a réussi Joris Cazenave cette saison avec Colomiers.

Être le «petit jeune» d’une équipe a de nombreux avantages. Celui d’être la coqueluche des supporters en fait partie, comme l’a découvert Joris Cazenave, cette saison à Colomiers. Mais en Haute-Garonne, le demi de mêlée bénéficie également d’une attention toute particulière de ses coéquipiers. «Je suis protégé par les anciens, qui viennent prendre ma défense quand on m’attaque. C’est assez pratique pour pouvoir chambrer», confie dans un grand éclat de rire Joris Cazenave. Une protection ayant facilité l’éclosion et l’apprentissage en Pro D2, du néocolumérin. La présence de Joris Cazenave a quinze reprises sur une feuille de match cette saison, en apporte la preuve. Et ce, par exemple grâce au partage réalisé entre Fabrice Culinat, David Skrela et le jeune numéro 9. «Leurs conseils m’ont été extrêmement bénéfiques. Fabrice m’a beaucoup aidé sur les plans de jeu, il m’a fait mûrir. David m’a lui beaucoup appris dans le domaine du jeu au pied». Des conseils que celui qui a débuté le rugby à l’Usap 84 (Avignon-le Pontet) a rapidement pu mettre en application. Il s’est offert le luxe de donner la victoire à Colomiers, sur le terrain de Mont-de-Marsan lors de la deuxième journée (24-26). «C’est un bon souvenir car c’était mon premier match et que je donne la victoire au groupe, en passant la transformation de la gagne. Les entraîneurs m’avaient fait rentrer pour ça, car nous n’étions pas en réussite dans les tirs aux buts. Quand je suis rentré, ils m’ont dit de ne pas me mettre de pression». Des promesses immédiatement confirmées par un match plein à Tarbes (44-30), avec vingt points inscrits dont un essai.

Colomiers prend soin de sa pépite

Seulement, le demi de mêlée a ensuite effectué des apparitions plus espacées au sein du groupe columérin. Mais dans ce cas, il ne faut pas voir de la part du staff haut-garonnais, une envie d’écarter Joris Cazenave. Simplement l’envie de protéger sa pépite. «C’est ma première saison où je m’entraîne tout le temps. J’ai la confiance des coachs mais je comprends leurs choix car si j’avais fait trente matchs, j’aurais peut-être été grillé» analyse Joris Cazenave. Des décisions sportives ayant permis à ce dernier, de s’épanouir avec les espoirs du club à la colombe. Ces derniers réalisant une belle saison, achevée en ¼ de finale, après une défaite face à Narbonne (16-19). Une expérience différente de celle qui l’avait vu, sacré l’an dernier avec Clermont en Espoirs Elite 1. «La catégorie Espoirs Elite 1 ressemble plus à la Pro D2 et peu de clubs qui jouent en Espoirs Élite 2 pourraient y tenir le rythme. Car en Élite 2, le jeu est beaucoup plus propice à l’initiative, à emballer tout le temps». Un style de jeu correspondant à ses qualités et permettant de l’identifier clairement vis-à-vis d’un de ses amis, Ludovic Radosavljevic, également originaire de l’Usap 84 et aujourd’hui à Clermont. «On a le même tempérament avec Ludo, mais je suis moins fort physiquement que lui. C’est plus un neuvième avant alors que moi, je suis plus un distributeur.»

Confirmation attendue la saison prochaine

Mais avant d’atteindre le destin de son ami, Joris Cazenave doit maintenant confirmer à Colomiers. Pas toujours l’étape la plus facile, mais le numéro 9 haut-garonnais met toutes les chances de son côté pour y arriver. «Je me consacre uniquement à la préparation de la prochaine saison, avec trois semaines de musculation». Histoire d’arriver en pleine forme, tout en gratifiant quelques-uns de ses coéquipiers de quelques blagues. «À Carcassonne, Aurélien Béco a fait une passe directement en touche. Je l’ai alors chambré en lui disant qu’on allait faire des passes ensemble». Le chambrage, c’est aussi ça le rôle du demi de mêlée. C.V

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?