Toulon : un XV de champion

  • Toulon : un XV de champion
    Toulon : un XV de champion
Publié le , mis à jour

Pour la réception d’Oyonnax, Bernard Laporte a choisi d’aligner une véritable « dream team » avec un double objectif, se qualifier mathématiquement pour les demies, et les préparer. Ce sera aussi l’occasion pour le public toulonnais de fêter ses « quatre fantastiques » en partance.

Une « der » à Mayol n’est jamais anodine. Samedi face à Oyonnax, le peuple toulonnais fera ses adieux à quatre « monstres » de l’histoire du club, le capitaine Carl Hayman, Bakkies Botha, Ali Williams qui prendront leur retraite à l’issue de la saison, mais aussi Chris Masoe en partance pour un ultime défi au Racing-Metro. Une page va se tourner cet été, mais avant cela, ces quatre fantastiques et leur compères se sont fixé un nouvel objectif : redoubler le doublé.

Pour cela conscient que ses soldats sont vieillissants, même s’il déteste l’expression, Bernard Laporte a depuis les quarts de finale de Coupe d’Europe mis en place une stratégie. Il ne sort ses guerriers que tous les quinze jours. Pour les gros matchs. Quart, demi, finale et … réception d’Oyonnax ! Cette rencontre qui paraît déséquilibrée sur le papier revêt une importance cruciale sur le plan comptable. Compte tenu des résultats ces derniers temps de Toulouse, du Stade français et même de Clermont, le RCT n’est pas encore mathématiquement assuré de jouer une demi-finale de Top 14. Pis, la semaine passée à Clermont, les « coiffeurs » avaient l’obligation de ramener un point de Marcel-Michelin pour que le groupe toulonnais ait toujours son destin entre les mains. C’est chose faite.

Une dernière sortie à Mayol

Pour « Oyo », l’ex-sélectionneur du XV de France (2000-2007) ressort donc ses stars, afin qu’ils retrouvent la compétition. « L’idée de ce printemps c’était de recharger les batteries tout en conservant le rythme de la compétition. Ne croyez pas que lorsqu’ils n’ont pas joué, ils étaient en congés. Depuis la finale de la Coupe d’Europe, avec l’ensemble du staff, nous avons mis en place des programmes d’entraînements afin d’être à nouveau performant pour les phases finales de Top 14, analysait cette semaine Bernard Laporte, tout heureux « de voir que personne ne veut rester à l’écurie ».

Alors, c’est le XV titulaire lors de la finale de la Coupe d’Europe à une exception près (Mermoz remplace Hernandez) qui affrontera les hommes de Christophe Urios. Pour une dernière sortie à Mayol et continuer de rêver à un nouveau doublé Coupe d’Europe – Top 14, après le triplé européen.

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?