Sekou Macalou : « C’est rassurant, on n’est pas en retard »

  • Sekou Macalou : « C’est rassurant, on n’est pas en retard »
    Sekou Macalou : « C’est rassurant, on n’est pas en retard »
Publié le , mis à jour

Ce matin à 11 heures les Bleuets (U20) rencontraient en amical leurs homologues irlandais (victoire 21-10). L’objectif ? Préparer la Coupe du monde en Italie qui débutera le 2 juin prochain. Le troisième ligne de Massy a joué l’intégralité de la seconde période.

Sekou, comment s’est passé ce premier match de préparation contre l’Irlande (victoire 21-10) ?

On était bien. Physiquement c’était costaud en face. Ça relançait de tous les côtés, ça fait du bien. Personnellement je me suis bien senti. J’ai joué troisième ligne aile et troisième ligne centre donc ça permet de retrouver des repères. C’est essentiel avant une telle échéance. Après on jouait contre une équipe d’Irlande surprenante... Le XV avait énormément changé donc ils manquaient de fluidité, dans leur jeu. C’est rassurant, ça veut dire qu’on n’est pas en retard.

Vous comptabilisez 14 matchs de Pro D2 cette saison, pouvez-vous comparer le niveau ?

En Pro D2 physiquement les adversaires sont plus gaillards. Mais nos adversaires en équipe de France u20 sont beaucoup plus mobiles, le jeu est totalement différent. Après le vrai point positif de cette rencontre c’est qu’il n’y a pas de casse... Aucun mec ne semblait blessé après la rencontre donc on peut continuer à travailler avant la Coupe du monde.

Vous finissez deuxième du tournoi, comment a évolué le groupe depuis ?

On a tous haussé notre niveau individuel donc forcément le niveau de l’équipe s’en ressent. Il nous reste encore un peu de travail mais ça devrait bien se passer. On est plusieurs à évoluer ensemble depuis les moins de 16 ans, on est une vraie bande de potes... Dans notre poule on aura le pays de Galles et le Japon contre qui on est favori. Enfin il nous reste l’Angleterre, là ce sera du quitte ou double. L’objectif étant bien évidemment de terminer premier de poule pour s’assurer d’être qualifié en demi, pour ensuite rêver du titre...

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?