Une dernière journée sous le signe de l’attaque

  • Une dernière journée sous le signe de l’attaque
    Une dernière journée sous le signe de l’attaque
Publié le , mis à jour

Lors de cette dernière journée de Top 14, les équipes ne semblèrent pas tétanisées par l’enjeu, laissant place le plus souvent à des matchs débridés. Mais a-t-on vraiment vécu une journée exceptionnelle ? Et est-ce une anomalie sur la saison ? Il semblerait.

En dehors du Stade français qui a fini avec un triste zéro pointé, les treize autres équipes du championnat ont inscrit au minimum de deux essais lors de leur dernière rencontre du championnat. Au total, 42 ballons ont été aplatis derrière les lignes adverses. Un record cette saison.

Journée exceptionnelle

Si on compare aux dernières saisons, on comprend qu’il n’est pas habituel que les dernières journées laisse placent à un tel spectacle. Sur les cinq précédents exercices, « dernière journée » n’a pas toujours rimé avec « matchs débridés ». En dehors de la saison 2012-2013 où les équipes avaient offert 58 essais en sept matchs (soit une monstrueuse moyenne de 8,29 essais par match !), on peut constater que les attaques ont été très à leur avantage lors de la 26e journée de la saison 2014-2015.

Quand on compare à la moyenne sur la saison, on se rend compte que la répartition des points inscrits grâce aux essais est supérieure lors de cette dernière journée que lors des vingt-cinq autres journées.

Ces différentes statistiques confirment que cette ultime journée de phase de poule fut exceptionnelle. P. I.-R.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?