48 nuances de Smith

  • 48 nuances de Smith
    48 nuances de Smith
Publié le , mis à jour

Le troisième ligne du Lou, George Smith est le vainqueur du classement des étoiles Midi Olympique. Avec 48 étoiles, il devance largement Kévin Gourdon et Jody Jenneker. Preuve qu’à bientôt 35 ans, le Wallaby aux 111 capes est toujours aussi fort.

Le temps ne semble véritablement avoir aucune emprise sur George Smith. À bientôt 35 ans (il les aura le 14 juillet), le troisième ligne australien a encore éclaboussé le Top 14 de son talent. Pourtant, après deux saisons au Japon, les interrogations étaient nombreuses sur le réel niveau de l’ancien joueur des Brumbies, Toulon ou du Stade Français. Des questions que George Smith a rapidement balayées, s’affirmant comme un des leaders du promu lyonnais. Avec l’envie de faire progresser ses coéquipiers, de par son expérience. Pour cela, le Wallaby aux 111 capes organisait des ateliers de déblayage, de skills au terme de chaque entraînement collectif. Une situation pouvant surprendre mais tout à fait normale pour George Smith. Ce dernier voyant en ces exercices, un moyen de transmettre son expérience et son savoir-faire à ses coéquipiers. Et ce, même si ces derniers n’avaient pas besoin de cela pour prendre George Smith comme modèle. Car en plus d’être un moteur du club rhodanien en dehors du terrain, le troisième ligne lyonnais est un leader par l’exemple. Preuve en est, il est le joueur le plus utilisé par le staff du Lou cette saison avec vingt-cinq matchs joués dont vingt-trois comme titulaire. Sa seule absence se limitant au déplacement des Lyonnais à Toulouse, le 21 février dernier.

Un leader également par l’exemple

Mais non content de cela, George Smith est également le meilleur plaqueur du Lou. La preuve de son hyperactivité sur les pelouses du Top 14. À l’image de son match référence cette saison, lors du derby perdu à Grenoble (34-30), en novembre dernier. Ce soir-là, devant les 16 620 spectateurs du Stade des Alpes, George Smith avait effectué un récital. Deux essais inscrits, neuf plaquages et un don pour immédiatement se relever et venir récupérer des pénalités au contest. De quoi écœurer les attaquants grenoblois, qui n’avaient finalement dû leur salut qu’à un exploit de Hart et surtout à la botte de Wisniewski (29 points). Un exemple parmi tant d’autres, des grosses performances réalisées par l’ancien Wallaby sous le maillot du Lou cette saison. L’une des seules éclaircies de la saison compliquée vécue par les Rhodaniens avec, à la clé, une relégation en Pro D2. Une nouvelle aventure que ne vivra pas George Smith. Le troisième ligne a décidé de quitter les quais de Rhône et de Saône, du haut de ses 48 étoiles au classement Midi Olympique. Il rejoindra les Wasps, la saison prochaine pour sa dix-septième saison professionnelle. On dit bien que les légendes ne meurent jamais… C. V.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?