George Smith en vedette

  • George Smith en vedette
    George Smith en vedette
Publié le , mis à jour

Deux Lyonnais, quatre Rochelais. Le classement des étoiles Midi Olympique obéit à une logique paradoxale.

Le classement des étoiles de Midi Olympique a livré son verdict. Évidemment, il n’a pas vocation à produire la substantifique moelle de notre Top 14. L’exercice privilégie ceux qui ont le plus joué, ce qui désavantage les internationaux pris par certains doublons ou économisés par leurs entraîneurs. Cette hiérarchie fait aussi la part belle aux talents confirmés des « petits » clubs. En tout cas, ceux qui ne disposent pas d’un effectif XXL et qui font donc moins tourner que les candidats déclarés au Brennus. Il n’y a par exemple ni Toulonnais, ni Toulousains dans cette équipe virtuelle. La lanterne rouge, Lyon a « placé » deux hommes, les expérimentés Lionel Nallet et George Smith, recordman absolu avec 48 étoiles : c’est quand même paradoxal. Et on recense quatre Rochelais : Jason Eaton, Kevin Gourdon, Levani Botia et Julien Audy. Pas mal pour une équipe qui a terminé à la neuvième place.

Deux internationaux français

Brive, sauvé à la dernière journée, a aussi son étoilé vedette, l’arrière Gaëtan Germain, l’un des buteurs les plus fiables du Top 14. Seuls deux internationaux en exercice ont trouvé leur place : le pilier droit Rabah Slimani et le demi d’ouverture Jules Plisson, deux joueurs du Stade français. Outre ces deux hommes, il y aura sept joueurs encore en course pour le Bouclier de Brennus : le pilier clermontois Thomas Domingo (international il n’y a pas si longtemps), le talonneur oyonnaxien Jody Jenneker, le flanker du Racing-Metro Camille Gérondeau, le centre clermontois Benson Stanley et l’ailier fidjien du Stade français Waisea Vuidravulawu. L’autre place d’ailier revient au « phénomène » de Bordeaux, le petit ailier australien Blair Connor. Notre sélection compte sept étrangers ce qui n’étonnera personne. Parmi eux deux anciens All Blacks, Jason Eaton et Benson Stanley et un ancien Wallaby, George Smith. Nous donnerons une mention spéciale au demi de mêlée Julien Audy, 31 ans, passé par cinq clubs dont deux fois à Oyonnax et Montauban. Il n’a jamais approché l’équipe de France mais il est un serviteur hors pair du rugby domestique. Une valeur sûre qui fait le métier avec conscience.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?