Bru en numéro 2 !

  • Bru en numéro 2 !
    Bru en numéro 2 !
Publié le , mis à jour

Alors qu’il s’apprête à entamer (le 6 juillet) prochain la préparation du Mondial 2015, l’actuel entraîneur des avants du XV de France, Yannick Bru, est assuré de poursuivre sa mission fédérale. Qui composera le staff avec lui ? Selon nos informations il devrait être à forte consonance toulousaine, Jeff Dubois pour les trois-quarts et le kinésithérapeute Christophe Foucaud sont pressentis pour faire équipe avec.

Ce n’est pas encore officiel car la Fédération n’a pas encore entériné la nomination de Guy Novès mais l’actuel numéro deux officieux du staff du XV de France, Yannick Bru, est certain de poursuivre son mandat. Dans les prochains jours, l’actuel président de la FFR, Pierre Camou va lui proposer de parapher un nouveau contrat pour les quatre prochaines saisons. Une prolongation qui ne fait pas de doute. C’est la volonté de l’intéressé – dont le nom circulait à Toulouse ou à Bordeaux – mais aussi de l’ensemble de l’appareil fédéral.

Yannick Bru n’a pas répondu à l’appel à candidature formulé par le président Pierre Camou, pour succéder à Saint-André. Et pourtant son nom est revenu de nombreuses fois au centre des discussions. Selon nos informations, si PSA avait souhaité poursuivre sa mission, il voulait ne le faire que si son adjoint chargé des avants le suivait. Son successeur, Guy Novès, a lui coché son nom sur le projet qu’il est allé défendre devant les sept personnalités chargés de nommer le futur sélectionneur. Les deux hommes ont déjà travaillé ensemble de 2007 à 2012 avec à la clef trois titres de champion de France (2008, 2011, 2012) et un titre de champion d’Europe (2010). Après quelques mois, en début de l’ère PSA, où un certain froid s’était installé entres les deux hommes, leur relation est à nouveau au beau fixe. Novès en personne fait le premier pas et a prévenu Yannick Bru de sa démarche.

Plus surprenant, la décision de Raphaël Ibanez d’inclure lui aussi à sa candidature le nom de Yannick Bru. Les deux hommes ont été concurrents chez les Bleus et adversaire en championnat et n’étaient pas réputés proches. Entre eux, il n’y avait pas d’inimitié mais pas non plus de sympathie connues. Reste que l’actuel manager de l’UBB a lui aussi voulu s’associer à Bru.

Un travail reconnu

L’intéressé qui se fait discret dans les médias, ces derniers temps, souhaite poursuivre sa mission au sein du XV de France. Lors de son passage à la rédaction de Midi-Olympique en décembre 2014, il nous confiait qu’il avait mis « 18 mois pour prendre la mesure d’un entraîneur d’une sélection nationale ». Il ne s’en cache pas, il a beaucoup appris au cours de ces quatre dernières années. Il a aussi lancé des joueurs : Guirado, Maestri, Le Roux, connu aussi quelques échecs dans ces choix (Guillamon ou Gunther), mais son travail est reconnu à la fois par ses pairs de club, les joueurs concernés et la DTN.

À ses côtés, on devrait retrouver l’actuel entraîneur des trois-quarts du Stade français Jean-Frédéric Dubois, passé par Toulouse (2004-2007). Son nom était inscrit en bonne place dans le projet présenté par Guy Novès, et l’ex-Dacquois bénéficie d’une certaine côte de sympathie dans les couloirs de la fédération. Enfin, le kinésithérapeute du Stade toulousain, Christophe Foucaud devrait lui être nommé au sein du staff médical des Bleus.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?