La tentation Hernandez

  • La tentation Hernandez
    La tentation Hernandez
Publié le , mis à jour

Qui de Maxime Mermoz, ou Juan Martin Hernandez évoluera au centre aux côtés de Mathieu Bastareaud, c’est la seule inconnue du XV de départ toulonnais qui repart en campagne vendredi prochain.

« Décision en début de semaine », clame Bernard Laporte en maintenant le suspense sur son verdict à propos de la présence ou non de Juan Martin Hernandez. C’est la dernière inconnue de l’équation de la composition d’équipe toulonnaise pour la demi-finale. Hernandez ou Mermoz, qui a réalisé un véritable récital face à Oyonnax samedi dernier. Sauf qu’en finale de Coupe d’Europe, la paire Hernandez-Bastareaud, tandem inédit a affiché un bel équilibre et une complémentarité déroutante pour la défense clermontoise.

Alors, même s’il se pronostique une bonne « migraine » au moment de trancher, Bernard Laporte attendait la reprise de l’entraînement pour décider définitivement. La tentation est grande mais le manager toulonnais voulait obtenir certaines certitudes au niveau de l’état de santé des cotes de l’Argentin.

Préserver les « vieilles gloires »

Il va donc attendre mardi, et les deux séances avec oppositions programmées à huis clos pour prendre sa décision. Pour le reste, le XV de départ face au Stade français, devrait ressembler trait pour trait à celui qui a décroché la Coupe d’Europe, le 2 mai dernier, à Twickenham. Depuis près d’un mois, Bernard Laporte utilise ses stars avec parcimonies. Face à Castres, et Oyonnax à domicile, mais pas à La Rochelle et à Clermont en déplacement.

L’idée c’est de préserver ses vieilles gloires, tout en leur permettant de garder le rythme. S’ils ne jouent pas, ils s’entraînent et plutôt deux fois qu’une. « Nous avons mis en place avec les préparateurs physiques, un programme de travail pour connaître un deuxième pic de forme pour les phases finales de Top 14. » Un plan auquel les Toulonnais n’ont pas dérogé, même si pour cela Laporte a pris un risque en les laissant à « l’écurie » pour le match à Clermont où le RCT se devait de prendre un point pour s’assurer une place en demi-finale directe. Pari gagné. En route vers Bordeaux.

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?