Chartres décapite Saint-Denis

  • Chartres décapite Saint-Denis
    Chartres décapite Saint-Denis
Publié le , mis à jour

En Fédérale 3, l’ogre dionysien est tombé. La faute à de valeureux Chartrains.

« Rien ne sert de courir, il faut partir à point ! » écrivait en son temps le sage Jean de La Fontaine. Invaincu en 21 rencontres, le géant dionysien renversait tout sur son passage. Tout semblait alors trop facile pour les joueurs de Xavier Darjo évoluant un cran au-dessus de tous leurs adversaires et favoris logiques pour le sacre en Fédérale 3. Mais ça c’était avant. Avant que Saint-Denis ne croise la route de Chartres. Bousculés par des Euréliens décidés à défendre chèrement leur peau, les Seqano-Dionysiens ont perdu leur sang-froid. Réduit à 13 à la suite de deux cartons rouges, Saint-Denis a dû s’avouer vaincu au plus mauvais moment de la saison (21-10). En quart de finale, les régicides chartrains croiseront le fer avec le club estudiantin de Rennes. Les Rennais n’ont laissé aucune chance à Beauvais (22-8).

Inoxydable Rosalen

Dans le derby basco-landais, avantage à Peyrehorade vainqueur au bout du suspens de Boucau-Tarnos (23-22). En quart de finale, les Landais défieront la formation audoise de Gruissan conduite par Cédric Rosalen. Précis dans le jeu au pied, adroit dans ses lancements offensifs, l’ancien ouvreur narbonnais de 35 ans a marqué le match de son empreinte face à la Salanque-Côte Radieuse. Auteur de 8 des 13 points de sa formation, il a fait très mal aux Catalans (13-8). À Ussel, Issoire s’est montré plus fort que Saint-Junien (23-14). En quart de finale, les Puydomois se mesureront aux Aveyronnais larges vainqueurs d’Aire-sur-l’Adour (27-14). Le dernier quart de finale mettra aux prises les Jurassiens de Tavaux-Damparis aux Anneciens. Bien aidés par l’expulsion du pilier six-fournais Houcine Amraoui en début de deuxième mi-temps, les Chimistes de Tavaux-Damparis ont battu l’équipe varoise à l’usure (18-13). Impressionnants de puissance et de maîtrise, Annecy a de son côté facilement écarté Saint-Étienne (33-11).

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?