• Guillaume August: «Tout reste à jouer»
    Guillaume August: «Tout reste à jouer»
Publié le / Modifié le
Rugby à XIII

Guillaume August: «Tout reste à jouer»

À l’approche du match de finale de Fédérale 1 qui aura lieu dimanche à 21 heures, le capitaine de Lille Guillaume August revient sur sa carrière en dressant un bilan personnel et nous confie ses perspectives pour l’avenir, notamment sa reconversion dans le rugby…

Revenons sur vos premiers pas dans le rugby, comment avez-vous commencé à jouer ? Quel a été votre parcours par la suite ?

Pour tout vous dire à l’âge de 6-7 ans je jouais au foot ! Et puis j’ai été curieux de connaître le rugby, j’ai donc suivi mon frère (Benoît August N.D.L.R.) lorsqu’il jouait en compétition et ce sport m’a tout de suite tenté. Ensuite j’ai joué à l’US Dax en juniors, en cadets jusqu’à arriver à l’équipe première en 2008. J’ai joué à Tyrosse les quatre années qui ont suivi. Je suis arrivé à Lille il y a trois ans et j’arrête ma carrière la saison prochaine.

Du coup avez-vous pensé à une reconversion dans le rugby ?

Couper totalement avec le rugby serait difficile pour moi. J’ai toujours baigné dans le rugby alors cela apparaît comme une évidence. Effectivement, j’aimerais bien entraîner après ma carrière de joueur. Je passe d’ailleurs actuellement les diplômes nécessaires à celle nouvelle activité.

Quel est votre bilan personnel de la saison ?

Je m’étais fixé deux objectifs en début de saison : faire monter l’équipe en Pro D2 et remporter le trophée du championnat de France. Le premier est atteint, et nous sommes à mi-chemin pour la victoire finale. Tout reste à jouer !

Quelles sont vos perspectives la saison prochaine en Pro D2 ?

Je m’étais fixé l’objectif de revenir en deuxième division jusqu’à maintenant. J’arrête ma carrière à la fin de l’année prochaine donc j’aimerais partir en laissant le club en Pro D2.

Êtes-vous un leader sur le terrain tout comme à la maison ?

Oui ! J’aime avoir des responsabilités et montrer l’exemple. C’est naturel pour moi, j’ai 35 ans et je fais partie des anciens donc je transmets mon expérience. Les autres peuvent compter sur moi. Je les aide à garder la tête froide pour renverser la situation sur le terrain. À la maison aussi, j’aime prendre des décisions.

Est-ce que vous inculquez la culture rugbystique à vos enfants ?

J’aimerais transmettre les valeurs du rugby selon lesquelles mon père m’a élevé à mes filles Chloé (4 ans) et Mila (2 ans). Elles me suivent à chaque match, et aiment m’encourager donc je pense qu’elles aiment déjà le rugby. Mon père ne m’a jamais poussé alors je préfère leur laisser leur libre arbitre.

Quel avenir voyez-vous pour le club de Lille ?

Je pense que c’est plus facile de se maintenir en Pro D2 que d’y accéder alors selon moi cette équipe a de beaux jours devant elle et a les moyens de progresser. Propos recueillis par An. B.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir