Toulouse: le flou Tialata

  • Toulouse: le flou Tialata
    Toulouse: le flou Tialata
Publié le , mis à jour

Lundi, Guy Novès annonçait le forfait de son pilier droit Neemia Tialata. Lequel, dans la foulée, se disait apte… Ironique le All Black ? Sûrement. À moins que le coup d’intox soit déjà en route.

On le sait maître en la matière. Guy Novès adore laisser planer les incertitudes ou effectuer des changements de dernière minute sur une feuille de match. Bref, duper tout son monde. Surtout quand l’odeur des phases finales se fait sentir. Alors pour sa dernière ligne droite au Stade toulousain, le manager le plus titré du rugby français ne déroge pas à sa règle. Cela a d’ailleurs commencé dès le barrage contre Oyonnax. Sur la composition officielle, communiquée la veille de la rencontre à la LNR, il avait prévu d’installer cinq avants et trois trois-quarts sur le banc, dont l’ailier Timoci Matanavou. Sauf qu’à l’entame du match, c’est le jeune flanker Yacouba Camara qui avait pris la place du Fidjien. L’histoire retiendra que Camara n’est même pas entré en jeu…

Novès : « Oui, il est forfait »

Mais pour la préparation de la demi-finale, samedi à Bordeaux face à Clermont, les choses prennent une autre tournure. Le point faible actuel des Toulousains ? La première ligne et surtout son côté droit. Ceci en raison de la suspension de Census Johnston pour un coup de poing donné à Talebula. Et de la blessure de Neemia Tialata, sorti en début de deuxième mi-temps contre l’USO. Novès le sait mieux que personne et entendait bien brouiller les pistes. D’abord sur le cas Tialata. La question lui fut posée lundi : est-il forfait pour samedi ? Réponse affirmative : « Oui, il a une luxation d’une épaule. » Débat clos… Sauf que cinq minutes plus tard, Tialata lui-même postait sur Twitter une photo de sa radiographie, accompagnée du commentaire suivant : « Heureux d’être apte à jouer. » Info ou intox ? Difficile à dire même s’il paraît peu probable de voir Tialata à Bordeaux…

Le miracle Johnston ?

Alors qui avec le numéro 3 samedi ? À l’heure actuelle, c’est le jeune Dorian Aldegheri (21 ans) qui tient la corde. Auteur d’une bonne entrée contre Oyonnax, il n’a jamais été titularisé en Top 14. Et son remplaçant ? Sûrement Vasil Kakovin, qui joue habituellement à gauche et collectionne les blessures depuis son arrivée à Toulouse. Lundi, le Géorgien confiait : « Je suis bien et me sens prêt à 100 %. Si Census ne joue pas, je prendrai sa place dans le groupe. Cela fait longtemps que je n’ai pas joué à droite et je ne m’y suis pas beaucoup entraîné. Mais ce sera un grand défi. » Car il reste donc le fol espoir Johnston. Convoqué ce mercredi devant la Commission de discipline, il peut toujours être requalifié même si cette issue semble improbable… « Bien sûr que j’espère le récupérer, soufflait Novès lundi. Je ne suis ni optimiste, ni pessimiste. Je suis lucide et j’espère qu’en allant voir la Commission, elle saura entendre mes arguments. Après, elle jugera. » Et, de ce jugement, dépendra la composition de la première ligne toulousaine. Et peut-être un peu de son intox aussi.

Jérémy Fadat
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?