L’entrée gagnante des Bleuets

  • L’entrée gagnante des Bleuets L’entrée gagnante des Bleuets
    L’entrée gagnante des Bleuets
Publié le , mis à jour

En ouverture du Mondial des moins de 20 ans, les Bleuets réussissent leur entrée dans la compétition en dominant le pays de Galles (19-10). Seul point noir, l’abandon d’un bonus offensif pourtant à la portée des Tricolores. Place maintenant au Japon, samedi après-midi pour confirmer.

Les premiers pas sont toujours les plus difficiles, dans une compétition. Des débuts où les favoris peuvent être piégés dès le départ. Une entrée en matière dans ce Mondial italien, totalement réussie par l’équipe de France des moins de 20 ans. À l’image de cette entame pied au plancher, obligeant les Gallois à défendre dans leurs quarante mètres. Une domination pleine de maîtrise et de patience, récompensée par deux essais d’Arthur Bonneval et Thomas Ramos, dans le premier quart d’heure (12-3, 15e). Avant que le pays de Galles ne sorte la tête de l’eau, profitant d’une baisse de rythme tricolore. Les coéquipiers de Jones s’offrant deux grosses occasions d’essais, à l’image de cette combinaison à trois dans les cinq mètres précédant la ligne française. Seulement, ces derniers buteront sur une hermétique défense tricolore, pour être récompensés par une unique pénalité de Jones. Tout le contraire de Français euphoriques et à deux doigts d’inscrire un troisième essai sur un numéro d’Anthony Méric. Le demi de mêlée français mystifiant cinq défenseurs sur dix mètres, avant de terminer derrière la ligne.

Les Bleus punissent en contre

Fort de cet avantage de neuf points et de cette copie convaincante, les Bleus se contenteront de gérer ensuite. Une stratégie permettant aux Gallois, de remettre la main sur le ballon et d’inverser la pression. Le défi physique étant dominé par des joueurs au Poireau, qui n’auront cessé d’avancer sur chaque impact. De quoi faire passer des frissons dans les rangs des Bleuets avec l’essai de Smith en puissance, puis le numéro de Williams. Un retour d’Anthony Belleau et Maxime Sanconnié venant empêcher son adversaire de marquer, de justesse. Pas assez réalistes, les Gallois s’exposeront aux contres français et c’est sur l’un d’eux, que Lucas Blanc inscrira l’essai de la victoire (19-10, 60e). Seul point noir de ce premier rendez-vous, le bonus offensif manqué d’un essai. Un point pouvant être décisif au moment de la fin de la phase de poules et du duel face à l’Angleterre. D’ici là, les Bleus retrouveront le Japon samedi prochain. L’occasion d’une large revue d’effectif pour Fabien Pelous. C. V.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?