Le RCT compte bien gagner

  • Le RCT compte bien gagner
    Le RCT compte bien gagner
Publié le , mis à jour

Vendredi soir à Bordeaux au stade Chaban-Delmas se déroulera la première demi-finale RCT - Stade français. Quel est le passif des Varois dans le carré final ? La pelouse bordelaise leur porte-t-elle préjudice ? C’est ce que nous allons voir…

La qualification en phases finales pour le club toulonnais ne date pas d’hier. En effet, il accède au Brennus pour la première fois en 1931 en battant Lyon 6 à 3 au Parc Lescure à Bordeaux, suite à une demi-finale remportée contre Narbonne 9 à 0 à Toulouse. Sacré champion en 1987, en 1992 ainsi que l’année dernière, il a aussi montré ses preuves sept fois en tant que vice-champion en 1948, 1968, 1971, 1985, 1989, 2012 et 2013. Cependant le club n’a jamais joué des matchs en carré final sur le terrain bordelais, ce sera la première fois vendredi 5 juin. Les seules finales disputées en Gironde furent celles de 1931 et du 16 mai 1971 où le club s’est incliné 15 à 9 face à Béziers aux portes du titre. C’est ce même jour que l’emblématique capitaine toulonnais Herrero s’était blessé d’une fracture aux côtes, continuant ainsi à jouer pendant 83 minutes. Pour deux finales disputées à Bordeaux le bilan est donc mitigé. Le RCT réalise, pour l’instant, un beau score avec au total 11 demi-finales remportées.

26 matchs et 81 essais

L’équipe aujourd’hui dirigée par Bernard Laporte n’a pourtant pas toujours réussi à se qualifier. Rappelons-nous par exemple de l’année 86 où les Agenais ont supplanté les Rouge et Noir aux portes de la finale. Les joueurs ont revécu cette frustration deux ans plus tard, battus au stade lyonnais par Tarbes. Toulon a cependant acquis le titre de Pro D2 en 2008 et se maintient en première division depuis, ce qui laisse présager que la course au titre fait partie des objectifs du prochain match contre les Parisiens.

Pour 26 matchs joués cette saison, le RCT a comptabilisé 81 essais et est le troisième club du Top 14 concernant la domination avec 1 004 minutes de possession de ballon. Il a donc les moyens de s’imposer face au Stade français. Lequel des deux clubs se maintiendra dans la compétition ? Arbitrée par Mathieu Raynal du comité Roussillon, la demie de vendredi nous permettra de savoir si les Toulonnais méritent leur place en finale. Rendez-vous à 20 h 45 pour le coup d’envoi. An. B.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?