Clermont, le vilain petit canard ?

  • Clermont, le vilain petit canard ?
    Clermont, le vilain petit canard ?
Publié le , mis à jour

Bordeaux sera-t-il encore une fois le cimetière des illusions clermontoises ? Ils devront répéter leur performance de 2009 où ils avaient mis fin à la carrière du Toulousain Fabien Pelous.

A-t-on jeté un sort à Clermont ? L’a-t-on privé de tous succès depuis 2010 ? Au vu des chiffres, il semble que les Jaunards connaissent le terrible sort de l’éternel perdant. Depuis 1994, on retiendra dix demi-finales jouées par les Clermontois en Top 14, dont trois perdues face à Biarritz (2002), Toulouse, (2011) et Toulon (2012). Seule, l’année 2010 aura été synonyme de délivrance, permettant ainsi à l’ASMCA de connaître un titre de champion de France en battant l’Usap 19 à 6 au Stade de France. Mais quel est donc le maléfice dont Clermont ne parvient à se délivrer ? Est-ce une question d’adversaire ou tout simplement de contexte ? Effectivement, on remarquera que l’ASM est capable du meilleur en phase régulière, comme du pire, lors des phases finales. Concrètement, cette saison, Clermont est parvenu à battre au match aller et retour, le Stade toulousain, mais son destin reprendra-t-il le dessus lors des demi-finales samedi à Bordeaux ?

Bordeaux, entre réminiscence et bond en avant

Bordeaux n’est pas le terrain favori des Clermontois, c’est un fait : on se souviendra notamment de la demi-finale perdue face à Biarritz (31-12) dans l’antre de Chaban-Delmas. Battus la saison précédente par ces mêmes Clermontois, les Basques avaient, ce jour-là, tenu à inverser la tendance au grand damne des Auvergnats. Dans un autre contexte mais toujours à Bordeaux, 2012 aura laissé des cicatrices dans les esprits jaunards, battus en demi-finale de H Cup par le Leinster. L’année suivante, comme pour conjurer le sort, les hommes de Vern Cotter, avaient refusé de rejouer les demies à Bordeaux. Pourtant, Bordeaux n’aura pas eu que de mauvais effets sur le vilain petit canard : en 2009, Clermont s’y était imposé face au Stade toulousain 19 à 9. Comme un saut dans le passé, le match de samedi aura un goût de déjà-vu, mais l’ASMCA parviendra-t-il cette saison à se faire respecter de tous ? Les contes finissent toujours bien paraît-il… R. P.

Les chiffres

11 : samedi, l’ASM jouera la 11e demi-finale de sa carrière depuis 1994.

7 : c’est le nombre de demies remportées par les Clermontois, les menant ainsi en finale.

1 : l’ASM Clermont Auvergne n’a remporté qu’un seul titre de champion de France malgré son nombre de finale jouée.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?