Matt Giteau, génial mais surtout indispensable

  • Matt Giteau, génial mais surtout indispensable
    Matt Giteau, génial mais surtout indispensable
Publié le , mis à jour

Malgré une nouvelle petite alerte aux adducteurs en début de semaine, l’Australien Matt Giteau tiendra sa place ce vendredi soir à Bordeaux en demi-finale. Il ne pouvait pas en être autrement.

« Il va jouer ! » Le texto de Bernard Laporte est catégorique. À moins de 24 heures du coup d’envoi de la demi-finale face au Stade français, pour le manager il n’y a pas le moindre suspense. D’ailleurs quand Laporte a besoin de Giteau, le Wallaby répond toujours présent. Ainsi cette saison, à chaque fois qu’il a fallu, Matt Giteau a su serrer les dents comme lors de ce match de saison régulière début décembre face au Racing à Mayol, où la victoire était indispensable. Déjà touché aux adducteurs, Matt Giteau tiendra sa place. La raison ? Il est le baromètre, l’instigateur du jeu de ligne toulonnais.

Chef d’orchestre de la ligne d’attaque

Au sein d’une équipe que Chris Masoe dénomme « tribu » et son compère inséparable Drew Mitchell « barbarians », Matt Giteau fait figure de leader derrière, surtout depuis la retraite de Jonny Wilkinson. S’il ne bute plus ou peu, il est le chef d’orchestre de la ligne d’attaque du RCT, après en avoir été l’accélérateur de particules. « Je veux que les Toulonnais se souviennent de moi comme d’un mec qui donnait tout sur le terrain, quelqu’un qui était venu chercher un lien avec son passé (le grand-père de Matt Giteau est français, N.D.L.R.), pas comme un mercenaire ayant quitté son pays pour de l’argent. Le jour où la marche du bus vers le stade Mayol ne me mettra plus de frissons, il sera temps d’arrêter », nous glissait-il l’été dernier. En ce printemps, Matt Giteau est probablement plus fort qu’il ne l’a jamais été. « Pour réussir en Top 14, ou tu nages, ou tu coules. Physiquement, je suis plus frais que jamais. » D’ailleurs le sélectionneur Michaël Cheika compte sur lui pour le Mondial anglais. Giteau, chez les Wallabies aussi est indispensable, à tel point que la Fédération australienne a fait évoluer ses règlements pour lui faire une place.

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?