David, le complément gagnant de Luke McAlister

  • David, le complément gagnant de Luke McAlister
    David, le complément gagnant de Luke McAlister
Publié le , mis à jour

L’entrée de Yann David à l’heure de jeu, samedi dernier en barrage a été décisive. Tranchant, perforant, le centre international toulousain est notamment impliqué à trois reprises sur l’essai de Cyril Baille. Une prestation convaincante lui permettant de gagner sa place de titulaire, aux côtés de Luke McAlister au centre.

Il aura suffi de dix-neuf minutes à Yann David pour redynamiser l’attaque toulousaine. Une ligne de trois-quarts poussive durant près d’une heure, à l’image des nombreuses fautes de mains haut-garonnaises. Mais ça, c’était avant l’entrée en jeu de l’ancien Berjallien, acteur majeur de la séquence amenant à l’essai vainqueur de Cyril Baille. Yann David intervient tout d’abord sur la première phase de jeu où servi par Dorian Aldegheri sur un turnover, il effectue une percussion mobilisant trois défenseurs. Il est ensuite décisif sur la quatrième séquence de jeu, en cassant le double plaquage de Missoup et Ma’afu et en permettant aux Toulousains de gagner une quinzaine de mètres. Enfin, sur l’antépénultième phase de jeu, il sauve la possession stadiste suite à une transmission hasardeuse. Trois interventions de l’ombre mais étant le symbole de l’importance de Yann David, véritable bulldozer tant offensif que défensif. À l’image de son premier match sous les couleurs toulousaines à Montauban en août 2009, où il avait impressionné par sa puissance. Un atout majeur pour Guy Novès, qui semble avoir trouvé sa paire de centres pour la demi-finale contre Clermont. Yann David étant selon toute vraisemblance associé à Luke McAlister, au centre de l’attaque toulousaine. Un duo complémentaire, le Néo-Zélandais apportant de la technique et du pied quand son compère amène les qualités énumérées ci-dessus.

Des automatismes à (re) trouver

Mais si cette composition semble la plus logique, elle inclut également un manque de repères. Car si les deux joueurs ont déjà évolué ensemble cette saison, ils n’étaient que rarement associés au centre. Le plus souvent, Luke McAlister conduisait le jeu haut-garonnais à l’ouverture tandis que Yann David était second centre. Une disposition au bilan mitigé, de trois victoires et trois défaites. Seulement, leurs associations au centre sont assez rares cette saison (quatre au total). Elles ne sont présentes qu’à quatre reprises durant la phase régulière, dont trois avec Toby Flood à l’ouverture. Une association forcément scrutée à la loupe samedi, comme l’un des clés de l’affrontement entre Clermontois et Toulousains. Notamment dans le secteur défensif, où les automatismes du trio du milieu haut-garonnais pourraient ne pas être tout à fait trouvés. De petits réglages pouvant se payer cash face à des joueurs de la trempe de Wesley Fofana, Benson Stanley ou Nick Abendanon. Une série de craintes à nuancer, puisque dans la configuration Flood-McAlister-David, Toulouse a gagné deux fois en trois matchs. La quatrième rencontre ayant vu le Néo-Zélandais et l’ancien Berjallien associé au centre, étant effectuée à l’ouverture par Jean-Marc Doussain (contre Bordeaux-Bègles, 23-22, N.D.L.R.). Peut-être le signe d’un bon présage pour un Stade Toulousain, en quête d’un vingtième Brennus. C. V.

Associations McAlister (10) - David (13) :

Journée 3 : La Rochelle 37 – Toulouse 25

Journée 7 : Bayonne 35 – Toulouse 19

Journée 11 : Bordeaux-Bègles 20 – Toulouse 21

Journée 13 : Montpellier 23 – Toulouse 20

Journée 16 : Toulouse 23 – La Rochelle 20

Journée 20 : Toulouse 18 – Montpellier 13

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?