Clermont - Toulouse : tout ce qu’il faut savoir avant le match

  • Clermont - Toulouse : tout ce qu’il faut savoir avant le match
    Clermont - Toulouse : tout ce qu’il faut savoir avant le match
Publié le , mis à jour

Si les parcours des deux équipes ont été diamétralement opposés en termes de régularité, toutes deux présentaient 16 victoires au bilan final. De quoi augurer d’un match plus serré qu’on pourrait le penser. Voici les trois clés du succès.

La fraîcheur physique

Sur le pont depuis de longues semaines pour rattraper les points perdus en début de saison, les Toulousains ont en outre perdu beaucoup d’énergie ces quinze derniers jours, entre un match disputé à 14 contre Bordeaux puis un barrage très accroché face à Oyonnax. Cela alors que les Clermontois se reposaient, bénéficiant de leur classement parmi les deux premiers... Un avantage d’autant plus considérable que le match se disputera sous la canicule. Voilà pourquoi les Toulousains ont procédé à quelques changements, Tekori, Galan et Fritz remplaçant notamment Maestri, Picamoles et Fritz. «Ces changements ne sont pas des sanctions par rapport au match d’Oyonnax, a affirmé hier l’entraîneur des avants William Servat. Elles s’inscrivent simplement dans le souci de rendre l’équipe la plus performante possible au vu de nos problématiques du moment. » Les Toulousains espérant évidemment bénéficier de l’apport de leur banc en deuxième période, quand les Clermontois chercheront à étouffer les Stadistes d’entrée de jeu.

La mêlée fermée

Mis en difficulté face à Oyonnax, les Stadistes retrouvent à point nommé de leur pilier droit Census Johnston, «sauvé» ce mercredi par la commission de discipline. Suffisant pour contrecarrer les desseins Clermontois ? Seule la rencontre le dira. Le fait est qu’avec Domingo et Chaume, Franck Azéma a choisi des piliers gauches plus à l’aise dans le secteur de la mêlée fermée que dans celui du jeu courant : c’est bien que le manager clermontois a une idée derrière la tête... L’ASM cherchera-t-elle, à ce titre, à user Johnston pour présumer de la présumée faiblesse du remplaçant de Johnston, l’espoir Dorian Aldegheri ? Il semblerait que oui...

Le duel des ouvreurs

En choisissant Camille Lopez au détriment de Brock James pour mener le jeu de son équipe, Franck Azéma a envoyé un signal fort : celui de sa confiance absolue en l’ouvreur qui fut son titulaire toute la saison, quand bien même celui-ci semble vivre l’enfer depuis la fin du Tournoi. Malgré la claire contre-performance de Lopez en finale de H Cup, Azéma espère ainsi que son ouvreur aura appris de ses erreurs. À ce dernier de désormais prouver qu’il mérite la confiance de son coach... Quant aux Toulousains ? Ces derniers ont choisi de se priver de leur titulaire Toby Flood, victime d’un coup sur le tibia face à Oyonnax. Plutôt convaincant lorsqu’il a porté le numéro 10 cette saison, Jean-Marc Doussain a ainsi été convié à assurer l’intérim. Gage de sécurité en défense, l’Ariégeois saura-t-il en revanche se hisser au niveau de l’événement dans la conduite du jeu et le jeu au pied ? On l’espère pour Toulouse, même si le Stade pourra en cas de besoin se reposer sur Luke McAlister, qui tiendra un rôle de pur cinq-huitième et sera régulièrement amené à le suppléer.

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?