Coupe du monde moins de 20 ans : deuxième victoire pour la France

  • Coupe du monde moins de 20 ans : deuxième victoire pour la France
    Coupe du monde moins de 20 ans : deuxième victoire pour la France
Publié le , mis à jour

Ce samedi 6 juin, au stade de Parme, les Bleuets ont remporté leur match face à une équipe du Japon affaiblie, mais surprenante (47-7).

Le score parle de lui-même, les jeunes Français ont largement rempli leur contrat. Les dix premières minutes de la rencontre ont été musclées et offensives du côté des Bleus à l’image des deux essais de Delannoy (Montpellier) et Béthune (Agen). Deux joueurs qui ont livré une belle performance sous les 35 °C de Parme. La surprise vient néanmoins du trois-quarts centre Pierre Fouyssac et de son doublé. L’Agenais, appelé trois jours auparavant pour remplacer Léo Ghirard, a prouvé qu’il méritait amplement sa place au sein du groupe. À l’avant, le talonneur du Racing, Camille Chat, a fait une entrée fracassante, riche en percées incroyables et couronnée par un essai. L’équipe de France est donc sans aucun doute dotée de jeunes talents à suivre de très près. Néanmoins, le talent était accompagné de beaucoup d’indiscipline. De nombreuses fautes de mains ont alimenté le jeu parfois désorganisé des Bleuets. Certainement une preuve d’impatience qui les a souvent trahis. De plus, les Français ont récolté deux cartons jaunes au cours de la rencontre (Béthune et Bachelier). Ces fautes répétitives devront être impérativement corrigées avant de rencontrer l’Angleterre mercredi, qui ne leur laissera aucune chance.

Des Japonais tout sauf ridicules

Malgré un manque de concrétisation et parfois, de structure, les joueurs japonais ont fait preuves de beaucoup de combativité. Ils sont même parvenus à faire douter les Bleus en bénéficiant d’un essai de pénalité à l’issue de cinq mêlées fermées en première mi-temps. Cinq mêlées durant lesquelles les Baby blossoms ont été redoutables en termes de puissance et de persévérance. Rapides et vifs, les Nippons s’organisaient également très vite dans leur jeu. Malheureusement, maladresse et manque de cohésion étaient également au rendez-vous. Les Japonais s’inclinent donc assez lourdement mais avec la tête haute, en créant la surprise. F. C.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?