Jerry Collins : disparition d’un champion

  • Jerry Collins : disparition d’un champion
    Jerry Collins : disparition d’un champion
  • Jerry Collins : disparition d’un champion
    Jerry Collins : disparition d’un champion
  • Jerry Collins : disparition d’un champion
    Jerry Collins : disparition d’un champion
  • Jerry Collins : disparition d’un champion
    Jerry Collins : disparition d’un champion
  • Jerry Collins : disparition d’un champion
    Jerry Collins : disparition d’un champion
  • Jerry Collins : disparition d’un champion
    Jerry Collins : disparition d’un champion
  • Jerry Collins : disparition d’un champion
    Jerry Collins : disparition d’un champion
  • Jerry Collins : disparition d’un champion
    Jerry Collins : disparition d’un champion
Publié le , mis à jour

Vendredi matin, l’ancien all black Jerry Collins (ici sous les couleurs toulonnaises) a trouvé la mort dans un accident sur l’autoroute A9 près de Béziers. Sa disparition a profondément marqué le rugby français, qui n’a pas manqué de réagir.

Connu pour sa chevelure peroxydée et ses plaquages légendaires, l’ancien troisième ligne des All Blacks a été percuté par un bus portugais alors qu’il se trouvait dans sa voiture en début de matinée peu après le péage ouest biterrois. L’automobile a été projetée sur une dizaine de mètres, contre les barrières de sécurité. Il est décédé sur le coup avec sa femme. La petite fille du couple âgée de deux mois se trouvait aussi dans le véhicule. La préfecture de l’Hérault a indiqué qu’elle se trouvait dans un état critique. Le chauffeur du bus est légèrement blessé au poignet et les passagers ont été pris en charge sur une aire de repos par la sécurité civile.

L’hommage des Toulonnais

Jerry Collins (1,91 m, 108 kg) avait également joué avec l’équipe des Matanavu (1999-2000), des Wellington Hurricanes (2000-2008), du RC toulonnais (2008-2009), des Ospreys (2009-2011), et des Yamaha Jubilo (2011-2013). Le joueur originaire des Samoa s’était engagé auprès du Racing Club de Narbonne en janvier comme joker médical après une année sabbatique. Les Toulonnais lui ont rendu hommage lors de la demi-finale disputée contre le Stade français, comme de nombreux autres joueurs tout au long du week-end à l’image des Catalans réunis autour du jubilé de Henry Tuilagui.

Narbonne : 2 000 personnes on rendu hommage à Jerry Collins

A l’initiative de l’association « Les Amis du RCNM » 2 000 personnes environ s’étaient données rendez-vous ce dimanche, en fin de matinée, sur le parvis des Halles de Narbonne, point de départ d’une marche silencieuse organisée à la mémoire de l’ancien troisième international All Black Jerry Collins qui en début d’année avait signé à Narbonne, et décédé accidentellement 5 juin dernier, sur l’autoroute A9, près de Béziers. Parmi la foule, étaient présents de nombreux supporters mais également des membres du club, des joueurs… dont certains étaient venus de Béziers, comme l’Australien Josh Valentine ou même de plus loin, à l’image du troisième ligne néo-zélandais de Toulon, Chris Masoe, son cousin. Etaient également présents Rocky Elsom, l’ancien international australien et «patron» du Racing ainsi son compatriote Anthony Hill, président démissionnaire du club. Les participants à cette marche du souvenir ont traversé, dans le silence, une partie de la ville avant d’arriver au Parc des Sports et de l’amitié, où des fleurs ont été déposées au pied d’un grand poster de Jerry Collins, revêtu du maillot «orange et noir», ballon en main. Un livre d’or a été ouvert et nombreux étaient ceux qui se pressaient pour écrire un petit mot. Il restera ouvert pendant plusieurs jours à l’intérieur de la Boutique. An.B. et R.F.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?