Moins de 20 ans : l’Angleterre, l’ogre mondial

  • Moins de 20 ans : l’Angleterre, l’ogre mondial
    Moins de 20 ans : l’Angleterre, l’ogre mondial
Publié le , mis à jour

Champions du monde en 2013 et 2014, les juniors anglais représentent la nouvelle puissance de leur génération. Après avoir corrigé le Japon et le pays de Galles, ils affronteront les Bleuets pour l’ultime match de poule, mercredi à 16 h 30 à Viadana.

Le temps où le reste du monde tremblait à la vue du maillot ébène des Baby blacks semble être révolu. Désormais, c’est l’Angleterre qui affole les jeunes talents internationaux. Champions du monde en titre, les poulains de Rob Andrew impressionnent avant tout par leurs qualités physiques. « Bulldozers », « rouleaux compresseurs », « increvables » sont les termes qui reviennent le plus souvent concernant les espoirs du rugby anglais. Le futur du XV de la Rose se trouve être le grand favori de cette Coupe du monde 2015. Les Gallois et les Japonais ont d’ailleurs subi le résultat d’un travail d’exception, effectué en amont par l’Angleterre.

En effet, depuis 2007, de sérieux travaux ont été mis en place pour donner à la formation anglaise un niveau d’excellence. Entre programme de perfectionnement technique et amélioration de la préparation physique, les Anglais ont tous les outils pour briller et se révèlent être de véritables diamants bruts.

Mercredi, ils auront une fois de plus l’occasion de montrer leur éclat face aux joueurs de Fabien Pelous, contre qui ils avaient rencontré quelques difficultés lors du dernier Tournoi des 6 Nations. Les Bleuets étaient parvenus à faire douter les Anglais en première mi-temps avant de se faire « éteindre » physiquement en seconde partie. Une odeur de revanche sera donc à l’ordre du jour, pour les deux équipes les plus confirmées de la poule A.

Tout miser sur le défi physique

Comme le confiait Andrew dans les lignes notre magazine de mars dernier, la préparation physique de ses jeunes joueurs a été une des pièces maîtresses de l’évolution et du succès des moins de 20 ans. De plus, dépourvue de tabou à ce sujet, le recrutement de joueurs au physique hors normes est presque devenu indispensable à la formation anglo-saxonne. Tous ces ingrédients parfaitement dosés apportent alors une préparation équilibrée entre robustesse, piquant et intensité. Friand de succès et jamais rassasié, l’ogre anglais pourrait donc encore frapper. Initiateur de cette ambition grandissante, Andrew confirme : « Tout le monde veut gagner cette Coupe du monde, et nous encore plus. » F. C.

Le groupe anglais pour le match contre la France

15. Morris ; 14. Perkins, 13. Tompkins, 12. Clark, 11. Packman ; 10. Jennings, 9. Mitchell ; 7. Owen, 8. Chisholm, 6. Beckett ; 5. Ewels (cap), 4. Treadwell ; 3. Hill, 2. Walker, 1. Genge.

Remplaçants : 16. Innard, 17. Hills, 18. Parker, 19. Skinner, 20. Bainbridge, 21. Homer, 22. Evans, 23. O’Conor.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?