Matthieu Ugalde: «Je ne me fais pas que des amis»

  • Matthieu Ugalde: «Je ne me fais pas que des amis»
    Matthieu Ugalde: «Je ne me fais pas que des amis»
Publié le , mis à jour

Le trois-quarts centre de l’Aviron bayonnais Matthieu Ugalde a finalement donné son accord pour évoluer au sein de l’entité basque en cours de création. Il explique les raisons de son choix alors que plusieurs clubs de Top 14 l’ont approché ces dernières semaines.

Vous avez donné votre accord pour faire partie de la nouvelle équipe basque. Comment avez-vous pris votre décision ?

J’ai toujours joué ici et c’est un projet de club ici, chez moi. Puis je crois que c’est le projet qu’il fallait pour remonter en Top 14. Au début, j’étais contre mais je me suis rendu compte que je ne sais pas si l’Aviron bayonnais aurait pu conserver tout le monde et proposer un projet solide pour remonter en Top 14. Je pense que j’aurais été le premier à partir si j’avais compris qu’il n’était plus possible de jouer en Top 14 en restant ici. J’ai réfléchi à ça et puis aussi à mes copains. Aretz Iguiniz, Jean Monribot, Guillaume Rouet voulaient aussi rester là. Donc je me suis dit qu’il fallait tenter l’aventure au moins un an. On a parlé entre nous. On s’est dit que l’aventure pouvait être magnifique. On n’a pas oublié que c’est nous qui avons fait descendre le club, le club de mon cœur, et on aimerait vraiment permettre à une équipe d’ici de retrouver le Top 14.

Le fait de créer une nouvelle équipe sans condamner l’Aviron bayonnais a-t-il été une chose importante dans votre réflexion ?

Bien sûr. Au début quand ça a été annoncé, j’étais contre car je pensais que cela conduirait à la disparition de mon club. Après, quand on nous a dit comment ça allait se passer, en gardant les deux écoles de rugby, les deux identités, je me suis dit que, sur le long terme, cette solution peut nous permettre d’exister encore en Top 14. Il fallait certainement le faire un jour.

Sans un club capable de jouer la montée en Top 14, seriez-vous resté au Pays basque ?

J’avais rencontré plusieurs clubs mais j’étais très attristé de partir. Le fait que ce projet revienne sur le tapis m’a motivé pour rester.

Vous devez croiser tous les jours des supporters. Est-ce qu’ils commencent à adhérer à ce projet ?

Pas tout le monde. Je ne me fais pas que des amis en disant ça. Je pense aussi à ma carrière, à ma volonté de continuer à jouer ici en Top 14 même si certains vont m’en vouloir de penser de cette manière. Mais je comprends les supporters car, à leur place, ça me ferait aussi mal. Maintenant, il faut laisser une chance et du temps à ce projet. Ils pourront voir qu’il tient la route et ils seront peut-être les premiers contents dans plusieurs années.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?