Moins de 20 ans: la France en demi-finale

  • Moins de 20 ans: la France en demi-finale
    Moins de 20 ans: la France en demi-finale
Publié le , mis à jour

L’équipe de France des moins de 20 ans réalise l’exploit et se qualifie pour les demi-finales en battant l’ogre anglais 30 à 18.

Auteurs d’un festival offensif face à des Anglais quelque peu désœuvrés, les Français ont été rapides, motivés et tranchants dès les premières minutes. Malgré des absences de taille du côté des Bleuets, les joueurs d’Olivier Magne sont parvenus à malmener une équipe d’Angleterre pourtant décisive dans ses rencontres précédentes. Le centre Penaud, auteur d’un doublé (21e, 26e) a été l’auteur d’un match tout à fait incroyable. Du côté défensif, le talonneur Chat et le flanker Bachelier ont excellé en menant un combat sans relâche. La botte de Ramos, qui réalise un 100%, ainsi que celle de Meret, auteur d’un drop à deux minutes de la fin ont été déterminantes. Malgré une rébellion des Anglais qui donna suite à un essai du troisième ligne centre Chisholm (34e), les jeunes Français n’ont rien lâché. La cohésion était le mot d’ordre des Bleuets qui, à l’issue d’un ballon porté, marquaient leur troisième essai de la rencontre (45e, Estorge). L’opportunisme des Tricolores aura effectivement pris le dessus sur la ténacité anglaise. Minute après minute, les Anglo-Saxons se sont laissés déborder par des Bleuets déterminants au contact et incisifs en attaque.

Les Français ont tenu jusqu’au bout

Au retour des vestiaires, les Anglais sont revenus revanchards et dynamiques en mettant à mal la défense française et en marquant un essai de pénalité (60e). Passes croisées, haute pression et rapidité, les joueurs de la Rose ont montré un tout nouveau visage. Ce retour surprenant a poussé les Bleuets à commettre des fautes et à douter. Mais sous les 35 degrès de Viadana, rien n’aurait pu enlever la volonté des Français. Comme l’avait prédit Fabien Pelous, les Bleuets ont été persévérants jusqu’au bout mentalement et physiquement. Les joueurs de Gérald Bastide et Olivier Magne sont donc récompensés en se hissant en demi-finale et créent la surprise en pliant le grand méchant loup. F. C.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?