La mêlée parisienne, un danger pour les Clermontois ?

  • La mêlée parisienne, un danger pour les Clermontois ?
    La mêlée parisienne, un danger pour les Clermontois ?
Publié le , mis à jour

À l’approche du match de finale opposant le Stade français à l’ASM Clermont, les Parisiens forts de leur mêlée comptent bien déstabiliser les Clermontois. Comment peut-on expliquer cet avantage ?

Lors des demies la mêlée a été décisive pour le Stade français et durant des rencontres à tel suspens elle est toujours un marqueur psychologique notable. Du fait que les deux équipes possèdent des buteurs efficaces il se pourrait bien qu’elle fasse basculer le match. Depuis quelques années, cette opposition est davantage à dimension collective car les combats isolés se font rares. Les deux clubs devront s’adapter en fonction de la force de leurs adversaires ce qui rendra le jeu plus tactique.

La lutte du Stade français sort du commun. D’une part elle s’est distinguée comme étant la plus régulière sur l’ensemble de la saison et d’autre part elle a pour atouts le pilier gauche François Van der Merwe et le deuxième ligne Alexandre Flanquart, ce dernier étant « le meilleur pousseur de France », selon les dires de Yannick Bru.

La victoire sur des détails

De plus, sa première ligne certes peu massive mais ultra-collective est très réactive et mobile. Les talonneurs aussi auront un rôle crucial au Stade de France ce samedi. Effectivement si la mêlée est compacte le talonneur devra guider les blocs affranchis psychologiquement pour viser la victoire. Et les joueurs de l’Ile de France devront garder la tête froide malgré que Jamie Cudmore ne soit pas de la partie côté Clermontois.

En outre le pack du Stade est très fort en ce moment en mêlée fermée, et est très dynamique dans le jeu courant. Bonfils, Slimani et Burban sont de bons filons monstrueux dans l’activité et Parisse apporte liant et sérénité. Hélas, la conquête Clermontoise a connu des râtés la semaine dernière face aux Toulousains. Il y a de surcroît beaucoup d’absents bléssés chez les Auvergnats. Par conséquent cela se jouera très probablement en fin de match. Petit avantage au Stade donc.

Comme dans tous les matchs à grande envergure, la victoire se gagnera sur des détails. Espérons que les joueurs laisseront la pression aux vestiaires. An.B.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?