L’en-but comme unique obsession

  • L’en-but comme unique obsession
    L’en-but comme unique obsession
Publié le , mis à jour

« À l’aile, la vie est belle. » Le proverbe semble avoir été taillé sur mesure pour Armand Batlle. L’ailier columérin a terminé deuxième meilleur marqueur du Pro D2, avec treize essais inscrits. Une belle revanche sur son départ de l’Usap, deux ans plus tôt.

Armand Batlle Marquer des essais est une véritable addiction pour lui. Franchir la ligne de la terre promise, un moment toujours aussi marquant. Non, Armand Batlle n’est pas différent. Il fait tout simplement partie de la caste des ailiers, ces finisseurs à grande vitesse, capable de marquer dans n’importe quelle position. « C’est la conséquence d’un ensemble de choses : tout d’abord du...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • ✓ Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • ✓ Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • ✓ Les newsletters exclusives
midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?