Le jour d’honneur

  • Le jour d’honneur
    Le jour d’honneur
Publié le , mis à jour

À l’occasion, ce soir, de cette deuxième journée de la Tbilissi Cup, les Lelos voudront rendre hommage aux victimes des terribles inondations ayant ravagé, dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 juin, la capitale géorgienne.

L’émotion sera ce soir à son comble au stade Avchala de Tbilissi. Une minute de silence sera observée avant les deux rencontres de la Tbilissi Cup en hommage aux quinze personnes disparues lors des inondations de Tbilissi. Une journée de deuil national a été décrétée par le gouvernement géorgien. La Fédération géorgienne a tenu à montrer sa solidarité aux sinistrés en leur reversant l’intégralité de la recette des billets de la compétition. Malgré cela, World Rugby a décidé de ne pas annuler cette troisième édition de la Tbilissi Cup. En signe de deuil, les Lelos porteront un brassard noir sur leur maillot. Suite aux pluies torrentielles dans la nuit de samedi à dimanche, la rivière Vere est sortie de son lit faisant au moins quinze victimes et des dégâts matériels considérables dans la capitale géorgienne. Mardi soir, 24 personnes étaient toujours portées disparues. 40 se retrouvaient sans domicile et près de 22 000 sans électricité.

Les eaux sont progressivement montées pour dévaster une partie du centre-ville de Tbilissi. Ces pluies diluviennes ont donné lieu à un important glissement de terrain et une coulée de boue gigantesque qui a dévasté les rues de Tbilissi et le zoo. La moitié des pensionnaires du parc animalier sont morts ou se sont échappés dans la nature. La police locale a dû se livrer à une battue géante pour récupérer les animaux apeurés en fuite ou les abattre en cas de force majeure.

Les Lelos sur le pied de guerre

Les rugbymen n’ont pas donné leur part aux chiens pour venir en aide aux sinistrés. Dès dimanche matin, les Lelos étaient sur le pied de guerre au lendemain de leur succès face à l’Uruguay pour déblayer les artères envahies par la boue. À l’image de l’arrière de Montluçon Merab Kvirikashvili exempté de cette compétition par Milton Haig, les vedettes de la sélection en vacances ont toutes donné un coup de main. Trois jours après la crue spectaculaire de la rivière Vere, l’élan de solidarité n’a pas faibli. Une armée de joueurs de rugby, internationaux ou simples anonymes, continue chaque jour à prêter main-forte aux autorités géorgiennes pour effacer les stigmates de la catastrophe naturelle. « La Fédération géorgienne est très active dans les opérations de nettoyage de la ville, nous confie le patron des Lelos, Milton Haig. Tous les jours, des joueurs se retroussent les manches pour dégager les rues envahies de boue et aider Tbilissi à retrouver son aspect normal. »

Nul doute donc que les partenaires du deuxième ligne aurillacois Levan Datunashvili auront à cœur de jouer pour leurs compatriotes terriblement affectés par ces crues. Avec cet esprit de solidarité et de sacrifice qui les caractérise, les Géorgiens mettront un point d’honneur à s’imposer face à l’Italie A et s’offrir une finale contre l’Irlande A. Vainqueurs haut la main des joueurs transalpins (25-0) lors de la première journée, les partenaires du flanker du Leinster Rhys Ruddock partiront avec les faveurs des pronostics contre l’Uruguay. Ils devront toutefois se méfier des Teros de Pablo Lemoine qui avaient donné pas mal de fil à retordre aux Géorgiens (19-14).

Jérôme Fredon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?