Top 14: les chiffres de la saison

  • Top 14: les chiffres de la saison
    Top 14: les chiffres de la saison
Publié le , mis à jour

Samedi dernier au Stade de France, le Top 14 version 2014-2015 s’est clos sur le sacre du Stade français, huit ans après son dernier titre. L’épilogue de dix mois de folie, marqués par une lutte acharnée jusqu’à la dernière seconde et les relégations finales de Bayonne et Lyon. Retour en chiffres sur une saison exceptionnelle et surprenante à certains égards sur le plan statistique.

10

L’équipe la moins pénalisée la saison dernière est le Stade toulousain. Les Haut-Garonnais ont reçu 13 cartons en 26 journées (10 jaunes et 3 rouges). Ils devancent Toulon (15 jaunes) et Clermont (15 jaunes, un rouge). Ce sont Brive et La Rochelle qui se sont montrés les plus indisciplinés avec 27 cartons reçus (26 jaunes et un rouge), soit un peu plus d’un carton par match en moyenne.

13

L’UBB est l’équipe qui a récolté le plus de bonus cette saison (4 offensifs, 9 défensifs). S’ils sont passés à seulement un point de la qualification pour les barrages du Top 14, cela leur a tout de même permis de faire la différence au classement et de décrocher la septième place, synonyme de barrage européen.

32

S’ils sont plusieurs à avoir disputé l’intégralité des 26 journées du Top 14, Damien Neveu est le seul à avoir joué toutes les rencontres de la saison dernière, toutes compétitions confondues. Le demi de mêlée briviste a ainsi été aligné à l’occasion des 32 matchs programmés cette saison. Il en a débuté 10 comme titulaire.

44

Le meilleur contre en touche du championnat est celui de Lyon. S’il a terminé lanterne rouge du Top 14, le Lou est celui qui a volé le plus de ballons à ses adversaires avec 44 munitions récupérées en 26 rencontres. C’est l’alignement grenoblois qui en a capté le moins (19).

48

Le joueur le plus étoilé au classement des étoiles établi chaque année par Midi Olympique est un relégué… Il s’agit du troisième ligne de Lyon George Smith, qui a récolté 48 étoile en 25 matchs disputés. L’ancien Wallaby (34 ans, 111 sélections) a ébloui de sa classe le Top 14, qu’il a quitté compte tenu de la descente. Il jouera aux Wasps la saison prochaine. Il devance au classement des étoiles le troisième ligne rochelais Loann Goujon et le talonneur oyonnaxien Jody Jenneker.

283

C’est le nombre de plaquages effectués par le meilleur « sécateur » du championnat. Sans surprise, il s’agit d’un troisième ligne, le Bayonnais Jean Monribot. L’ancien Agenais, qui a disputé 23 rencontres durant la saison, affiche donc une belle moyenne de 12,5 plaquages par match. Il devance son coéquipier à l’Aviron, le capitaine Mark Chisholm (271). Ce sont d’ailleurs les Bayonnais qui ont le plus défendu avec 4 264 plaquages effectués au total (soit 164 par match).

740

C’est le nombre de points marqués par le RCT. Premier du classement, le triple champion d’Europe est celui qui a inscrit le plus de points durant la phase régulière (28,5 en moyenne) mais aussi le plus grand nombre d’essais (81, soit plus de trois essais par match). C’est Lyon, qui a terminé à la dernière place de ce Top 14, qui termine moins bonne attaque avec un total de 469 points (18 par journée).

1 957

C’est le temps de jeu de Jonathan Wisniewski, qui s’impose comme le joueur le plus utilisé du Top 14 2014-2015. Aligné et titularisé 25 fois en 26 journées, l’ouvreur de Grenoble a disputé en moyenne 78 minutes par rencontre. Il est, en outre, le meilleur réalisateur de la saison avec 339 points inscrits (13,5 par match).

Emilie Dudon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?