En direct d’Argentine : la tournée des Barbarians bien lancée

  • En direct d’Argentine : la tournée des Barbarians bien lancée
    En direct d’Argentine : la tournée des Barbarians bien lancée
Publié le , mis à jour

Après une première journée axée sur de la récupération, l’esprit Baa-Baas n’a pas tardé à resurgir, jusque tard dans la soirée de lundi. Mardi, tout le groupe prenait part à la première séance d’entraînement. Retour sur ces deux journées.

Il n’aura pas fallu bien longtemps pour que le légendaire esprit des Baa-Baas s’empare de ce groupe. À peine une petite journée. Si le premier repas du lundi midi s’est révélé plutôt calme, où chacun prenait le temps de faire connaissance avant une sieste bien méritée pour évacuer le décalage horaire et les douze heures d’avion, tout s’est accéléré dans la soirée de lundi. De retour d’une séance de musculation pour les volontaires, avant une petite heure de travail « cardio » à laquelle tout le groupe s’est prêté, l’ensemble des joueurs de ce cru 2015 des Barbarians s’est retrouvé ? à la tombée de la nuit, pour un premier verre au bar de l’hôtel Emperador.

Ensuite ? Direction La Cabrera, haut lieu de la gastronomie argentine bien connu des amateurs de viande. Au programme : une succession de spécialités locales qui auraient terrorisé les végétariens. Beaucoup de viande, quelques verres de bons vins et un groupe qui, déjà, avait clairement brisé la glace. Sous l’impulsion du futur capitaine samedi, le Bordelais Heini Adams, et de quelques figures bien connues des Barbarians comme Henry Chavancy, tout le monde s’est ensuite dirigé pour un dernier verre dans la nuit de Buenos Aires. Cette fois, la tournée était bien lancée.

Du rugby et un peu de football

Et le rugby, dans tout ça ? Il tient une bonne place. Debout très tôt, mardi matin, l’ensemble des joueurs a pris la direction de Geba, club omnisports de la banlieue portena qui avait mis ses installations à disposition pour l’occasion. Après l’annonce de la composition d’équipe par le nouveau directeur général Max Guazzini, un entraînement léger pouvait débuter où Fabrice Landreau et Philippe Rougé-Thomas ont fait répéter à leurs hommes les premiers lancements de jeu. En marchant, simplement, « pour bien assimiler les courses et les positionnements », dixit le manager grenoblois.

Après un dernier toucher, l’ensemble du groupe a conclu la séance par un match de foot. « Nous ne voulons pas qu’ils forcent physiquement, ce n’est pas le but. Nous sommes surtout en recherche de cohésion », explique Fabrice Landreau.

Après une après-midi libre où chacun a pu, à la carte, profiter du centre-ville de Buenos Aires ou se laisser le temps d’une sieste, les Baa-Baas se sont de nouveau rassemblés mardi soir. Après le dîner, le groupe a pris la direction d’un bar de la capitale argentine, pour vivre de l’intérieur la tension d’une rencontre de football au pays des Gauchos : l’Argentine affrontait, en phase de poule, son voisin uruguayen pour une place en quart de finale de la Copa America. Les Argentins l’ont emporté 1 à 0, pour le plus grand bonheur d’un Benjamin Urdapilleta, particulièrement attentif. Les Barbarians, sans s’en faire une montagne, admettaient qu’ils aimeraient tout de même que ce soit la seule victoire argentine de la semaine.

Argentine - Barbarians, à Rosario, samedi 20 h 30 (15 h 30 locales)

L’EQUIPE 15. Palis ; 14. Lapeyre, 13. Chavancy, 12. Rey, 11. Jané ; 10. Urdapilleta, 9. Adams (cap.) ; 7. Ghezal, 8. Bruni, 6. Tastet ; 5. Suta, 4. Lassalle ; 3. Desmaison, 2. Orioli, 1. Pointud.

Remplnçants : 16. Mach, 17. Tichit, 18. Poux, 19. Mela, 20. Guyot, 21. Rabadan, 22. Fillol, 23. Bosch, 24. Danty, 25. Germain, 26. Tian.

Léo Faure
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?