Fortunes diverses pour les clubs français

  • Fortunes diverses pour les clubs français
    Fortunes diverses pour les clubs français
Publié le , mis à jour

Ce mercredi après-midi, à Neuchâtel, en Suisse, s’est déroulé le tirage au sort des poules de Champions Cup et de Challenge européen pour la saison prochaine. Et s’il y a des enseignements à tirer, c’est que les clubs français n’ont pas tous eu de la chance… Analyse dans ce dossier.

Pour une fois, les Clermontois s’en sortent bien. Habitués aux tirages catastrophiques, les finalistes de la dernière édition se retrouvent cette fois dans une poule 2 plutôt abordable, qui comprend également les Ospreys, Exeter et Bordeaux-Bègles. Le sort s’est donc montré assez favorable avec les joueurs de l’UBB pour leur première participation à la compétition. Autre club relativement épargné par le hasard : le Racing-Metro. Quart de finaliste l’an passé, le club francilien se retrouve dans une poule 3 assez ouverte, avec Glasgow, Northampton et les Scarlets.

La tâche s’annonce plus ardue pour le Stade toulousain, qui affrontera l’Ulster, les Saracens, champions d’Angleterre en titre et Oyonnax. Comme les Bordelo-Béglais, les joueurs de l’Ain participeront à leur première « grande » Coupe d’Europe et ils auront fort à faire face à des équipes très expérimentées sur la scène continentale. Pour son retour dans la compétition, le champion de France parisien a, pour sa part, aussi connu un tirage assez relevé, avec une poule 4 comprenant le Munster, Leicester et Trévise. Mais c’est Toulon, qui a eu le moins de chance. Bien que triple champion en titre, le RCT fait les frais du nouveau système de l’EPCR mis en place pour former ses chapeaux et devra en découdre avec - tenez-vous bien - Bath, le Leinster et les Wasps dans une poule 5 hallucinante.

Pas de chance pour Montpellier en Challenge cup

Du côté de la Challenge Cup, Montpellier, qui retrouve cette compétition pour la première fois depuis 2011-2012, a hérité de la poule la plus relevée avec les Harlequins, Cardiff et Calvisano. Agen et Grenoble dans la poule 5 (avec Édimbourg et les London Irish), ainsi que Castres et Pau dans la poule 2 (avec Sale et Newport) auront des affrontements franco-français au programme. Brive, dans la poule 1, a hérité de la nouveauté de la compétition : un déplacement en Russie, en Sibérie, pour aller défier le club d’Enisei-Stm. Les Corréziens croiseront aussi le fer avec le Connacht et Newcastle. La Rochelle, enfin, hérite d’une poule 4 costaud, qui comprend le champion en titre, Gloucester, Worcester et l’équipe italienne des Zebre.

Les poules de la Champions Cup version 2015-2016

Poule 1 : Saracens, Ulster, Toulouse, Oyonnax.

Poule 2 : Clermont, Ospreys, Exeter, Bordeaux-Bègles.

Poule 3 : Glasgow, Northampton, Racing-92, Scarlets.

Poule 4 : Stade français, Munster, Leicester, Trévise.

Poule 5 : Bath, Toulon, Leinster, Wasps.

Les poules de la Challenge Cup version 2015-2016

Poule 1 : Connacht, Brive, Newcastle, Enisei-Stm.

Poule 2 : Sale, Newport, Castres, Pau.

Poule 3 : Montpellier, Harlequins, Cardiff, Calvisano.

Poule 4 : La Rochelle, Gloucester, Zebre, Worcester.

Poule 5 : Édimbourg, London Irish, Grenoble, Agen.

Emilie Dudon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?