Le nouveau visage de l’UBB

  • Le nouveau visage de l’UBB
    Le nouveau visage de l’UBB
Publié le , mis à jour

Qualification européenne, recrutement haut de gamme avec notamment l’Australien Ashley-Cooper, nomination d’Émile Ntamack au sein du staff, arrivée d’investisseurs hongkongais, l’Union Bordeaux-Bègles espère changer d’ère l’an prochain et le président Marti s’est donné les moyens de ses grandes ambitions.

Midi-Olympique en avait révélé les grandes lignes dans ses éditions de lundi (nomination d’Émile Ntamack) et de ce vendredi (arrivée d’un investisseur hongkongais), mais le président Laurent Marti a présenté devant la presse les détails de son plan pour la saison prochaine. Un recrutement haut de gamme, avec l’engagement obtenu depuis plusieurs mois de l’international australien, Adam Ashley-Cooper, mais aussi son compatriote Kepu ou encore les jeunes internationaux français Loann Goujon, et Jean-Marcelin Buttin. Bordeaux-Bègles veut jouer dans la cour des grands et titiller si possible les grosses écuries comme Toulon, le Racing ou Clermont. L’UBB a raté les phases finales de Top 14 pour une pénalité manquée de Lionel Beauxis et veut continuer à grandir. Pour cela, et afin de satisfaire le public nombreux mais connaisseur de l’agglomération girondine, trois rencontres de Top 14 (si possible Toulon, Clermont et Toulouse) seront délocalisées dans l’écrin du Nouveau stade de Bordeaux. Tous les autres matchs, y compris ceux de Champions Cup se dérouleront à Chaban-Delmas.

Avec Sonnes

L’annonce attendue de ce vendredi, c’était l’officialisation du nom du remplaçant de Vincent Etcheto, l’entraîneur de lignes arrière, demis de ses fonctions la semaine passée. Comme révélé, dans Midi Olympique dans son édition de lundi 15 juin. Il s’agit d’Émile Ntamack, pressenti un moment pour être directeur sportif du Stade toulousain, mais qui a été supplanté pour ce poste par Fabien Pelous. L’ancien entraîneur des trois-quarts du XV de France (2008-2011) sera présent dès la reprise de l’entraînement des Girondins, le 6 juillet. Il a signé pour trois saisons et officiera aux côtés de Regis Sonnes (qui conserve ses prérogatives chez les avants) et au service de Raphaël Ibanez. Enfin, il a confirmé l’information de l’arrivée dans le capital de la SASP, de Gavekal, un fonds d’investissement basé à Hong Kong et qui appartient au Français Louis-Vinvent Gave. L’UBB se lance elle aussi dans une course à l’armement pour arriver à tutoyer les sommets.

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?