Dragons catalans: final gagnant

  • Dragons catalans: final gagnant
    Dragons catalans: final gagnant
Publié le , mis à jour

Les Catalans se sont imposés face à Wakefield, le dernier du classement. Seulement, la victoire a été acquise dans le dernier quart d’heure où les Dragons ont inscrit la bagatelle de vingt points.

Samedi en début de soirée, les Dragons catalans ont confirmé leur précédent succès aux dépens de Hull FC, ils ont assuré et conforté une très flatteuse sixième place après une (belle) victoire aux dépens de Wakefield, l’actuelle lanterne rouge en quête d’une performance depuis le 15 février dernier.

Au regard du score final (32-12), la copie rendue par les hommes de Laurent Frayssinous semble très acceptable. Or, cet écart de vingt points d’écart est plus que trompeur. On peut même affirmer qu’avant l’heure de jeu, les Catalans ont même frisé la correctionnelle tant leur adversaire était à la hauteur de l’événement. À la 55e minute, Wakefield est même revenu à hauteur au score grâce à une prouesse de l’ouvreur samoan, Pita Godinet offrant ainsi un score de parité (12-12). Et pourtant après moins de dix minutes de jeu, les Catalans, grâce à une double réussite de Ben Pomeroy et Krisnan Inu (le joker médical du Stade français avec lequel il a comptabilisé six feuilles de match) avaient bien posé les bases de la victoire. Tout laissait à croire que les équipiers de l’ex-Catalan, Mickael Simon allaient subir un véritable calvaire.

Une fin de match en fanfare

Après cette entame fructueuse (12-0), les Dragons sont sortis du match. Au contraire, c’est Wakefield qui a pris l’initiative de la partie. Petit à petit, sa défense a étouffé les velléités catalanes. Dans les intentions offensives, le dernier de la classe a été à la hauteur de son rival. Dans le dernier quart d’heure, le score était d’une parité totale (12-12). À ce moment-là, le plus crucial de la rencontre, les Dragons ont retrouvé les vertus du jeu qu’ils affectionnent. Plus rigoureux et disciplinés, ils ont fini par trouver la faille dans la défense anglaise très éprouvée en cette fin de match par la température caniculaire.

En l’espace de six minutes (73e, 79e), Éloi Pélissier, Morgan Escaré et Louis Anderson ont trouvé le chemin de la ligne de but adversaire pour conclure sur une note très positive (32-12). Une victoire qui prend des allures de victoire à la Pyrrhus puisque l’ouvreur Thomas Bosc est sorti à l’heure de jeu. Son genou s’est une nouvelle fois désolidarisé. L’infirmerie est toujours aussi bien garnie.

Fiche technique

Dragons catalans: 32

Wakefield: 12

À Perpignan

Samedi 18 heures

Dragons catalans battent Wakefield 32-12 (12-0)

Arbitre: M. Bentham (Angleterre).

7 843 spectateurs.

Dragons catalans: 5E Pomeroy (3e), Inu (9e), Pélissier (73e), Escaré (76e), Anderson (78e); 5T, 1P (65e) Dureau.

Wakefield: 2E Riley (45e), Godinet (55e); 2T Miller.

DRAGONS CATALANS Escaré ; Inu, Pomeroy, Gigot, Yaha ; (o) Bosc, (m) Gigot ; Baitieri ; Anderson, Whitehead ; Casty (cap), Pélissier, Lima. Sont entrés en jeu : Elima, Mounis, Garcia, Guasch.

WAKEFIELD Miller ; Johnstone, Arundel, Lyne, Riley ; (o) Godinet, (m) Smith ; Washbrook ; Kirke, Ryan ; Simon, Shane, Scruton. Sont entrés en jeu : Owen, Molloy, Annakin, Kavanagh.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?