À l’aube d’un nouveau départ

  • À l’aube d’un nouveau départ
    À l’aube d’un nouveau départ
Publié le , mis à jour

Ce lundi, le Castres olympique a effectué sa rentrée au centre d’entraînement au Lévézou. Un moment forcément attendu, avec l’arrivée du nouveau manager Christophe Urios. L’ancien technicien d’Oyonnax venant remplacer Mauricio Reggiardo et David Darricarrère.

La rentrée des classes a toujours une saveur particulière, celle de l’impatience et du stress. Un rendez-vous marquant la divulgation des nouvelles classes pour les écoliers et, du même coup, un possible saut dans l’inconnu. Ce lundi, du côté du centre d’entraînement du Lévézou, les écoliers d’un jour étaient les joueurs du Castres olympique. Les champions de France 2013 effectuant leur reprise après un mois de vacances. « Quatre semaines de vacances, c’est long et court à la fois. Pendant cette période, on est malgré tout resté assez souvent en contact par texto. La saison dernière a resserré le groupe », confie le talonneur Marc-Antoine Rallier. Des propos d’autant plus symboliques, à l’évocation des nombreux rebondissements de la dernière saison du CO. Le succès bonifié face à Brive (32-12), lors de l’avant-dernière journée, étant celui du maintien pour les Tarnais. Une expérience dont les Castrais souhaitent se servir, pour ne plus commettre le même type d’erreur. « On est conscients qu’il ne faut pas reproduire ce type de scénario, dans ce Top 14 extrêmement difficile. Il faut maintenant arriver à (re) créer l’émulation de la fin de saison, où on a senti que toute une ville était derrière nous » prévient le troisième ligne Ibrahim Diarra. Pour cela, le CO peut compter sur le retour d’un certain Christophe Urios. L’ancien talonneur, champion de France 1993 est de retour dans le Tarn après huit saisons passées à Oyonnax.

Rémi Lamerat en guest-star

Le nouveau manager castrais sait donc parfaitement où il pose les pieds et où il veut aller. Des ambitions dont il a fait part aux joueurs, lors d’une première réunion ce lundi matin. « Tout s’est très bien passé, Christophe nous a expliqué son management. Il nous a dit qu’il voulait qu’on fasse avant tout honneur à notre maillot, à nos objectifs », analyse Ibrahim Diarra. Dans cette optique, la journée de reprise s’est ensuite poursuivie sur le terrain au rythme des tests physiques. Plusieurs ateliers permettant aux préparateurs physiques de faire monter l’acide lactique, dans les jambes des joueurs. « Cela permet de transpirer et de brûler les petits excès de nos vacances, même s’il n’y en a pas eu beaucoup. On savait sinon qu’on allait souffrir à la reprise (rires) », décrypte Marc-Antoine Rallier. Parmi les joueurs du CO présents pour cette reprise, on note la présence d’un certain Rémi Lamerat. Le centre international est venu en ce jour de reprise, affiner sa préparation pour la Coupe du monde avant de rejoindre Marcoussis, demain. « Rémi est venu pour faire du cardio, il était là la semaine dernière pour bosser alors que nous étions en vacances », rappelle Marc-Antoine Rallier. Rémi Lamerat a ainsi pu apprécier la bonne humeur, se dégageant de la reprise du CO ce lundi. Une ambiance dont Christophe Urios et tout son staff espèrent être symbole de cohésion et de réussite pour toute la saison. C. V.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?