Dax, l’espoir fait rage

  • Dax, l’espoir fait rage
    Dax, l’espoir fait rage
Publié le , mis à jour

Alors que le club de Dax perdait sa place en Pro D2 en même temps que son match contre Narbonne sur le score de 47 à 20, la nouvelle du refus de la montée en Pro D2 de Lille pour des raisons économiques et la possible fusion de Bayonne et Biarritz redonnent des espoirs au club.

Les Dacquois pourraient-ils être sauvés extrémisme de la relégation ? Les Lillois viennent de se voir refuser la montée en Pro D2 pour cause de problèmes financiers. Une dette de 800 000 euros leur barre la route en direction du niveau professionnel. Mais c’est bien connu, les malheurs des uns font le bonheur des autres. Alors que le club dacquois se voyait relégué en Fédérale 1 la saison prochaine une fenêtre s’ouvre à eux. Néanmoins, aucun scénario n’est sûr, Lille ayant prévu de faire appel de la décision de la DNACG. Mais Dax garde aussi un œil, voire deux, sur l’avancé des débats à propos de la fusion basque. Si Biarritz et Bayonne s’associe une place se libérerait en Pro D2 pour le voisin dacquois.

L’incertitude au quotidien

Une situation complexe pour le club qui se voit obligé de jouer sur deux tableaux. La direction du club travaille en ce moment sur deux projets sportifs, un pour la Fédérale 1 et un autre pour le Pro D2 alors que les joueurs ont déjà repris l’entraînement. Comme l’indiquait Jean-Christophe Gossebaire à Sud-Ouest « Depuis un mois et demi, on avance avec les deux projets en parallèle. C’est dur, c’est très complexe. Un jour, on a le moral, le lendemain, on ne l’a plus. » L’effectif est aussi une question épineuse pour le club. Alors que cinq joueurs ont déjà donné leurs accords pour jouer avec Dax, quel que soit le niveau du club l’an prochain, certains joueurs restent encore à convaincre. Le président de Dax confiait que certains joueurs pourraient jouer à l’USD à condition que ce dernier évolue en Pro D2 l’an prochain.

Ce club symbole, cette bastille du rugby âgée de 110 ans est aujourd’hui condamné à l’attente. La fusion se fera-t-elle ? Lille connaîtra-t-elle le niveau professionnel ? Dax pourra-t-il avoir une seconde chance la saison prochaine ? Tant de questions sans réponses pour l’instant. Il faudra attendre le 4 juillet, date butoir de la LNR en vue de la fusion, pour que des débuts de réponses viennent apaiser les Dacquois. M. A.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?