Les Barbarians sous les ors de la République

  • Les Barbarians sous les ors de la République
    Les Barbarians sous les ors de la République
  • <p class="txt-legende-2011"><B>L’ambassadeur de France Jean-Michel Casa a rappelé l’attachement de la France à son pays hôte.</B></p>

    L’ambassadeur de France Jean-Michel Casa a rappelé l’attachement de la France à son pays hôte.

  • <p class="txt-legende-2011"><B>Max Guazzini est revenu sur les grands joueurs argentins qu’il a notamment connu au Stade français.</B></p>

    Max Guazzini est revenu sur les grands joueurs argentins qu’il a notamment connu au Stade français.

Publié le , mis à jour

De retour à Buenos Aires après leur rencontre à Rosario, les Barbarians ont été reçus, mardi soir, à l’ambassade de France.

C’est un petit coin de France au milieu de Buenos Aires. Un bâtiment de style hausmanien, à la décoration rappelant les plus beaux des monuments parisiens où siège de l’ambassade de France en Argentine.

C’est là que les Barbarians ont reçu les honneurs de la République, mardi en début de soirée. Une réception tenue en leur honneur et qui a vu se succéder au pupitre Jean-Michel Casa, ambassadeur de France en Argentine, le secrétaire général de l’UAR (Fédération argentine de rugby) Fernando Rizzi et Max Guazzini, directeur général du Barbarians Rugby Club.

Pour l’occasion, toute la délégation avait enfilé les vestes, noué les cravates et présentait impeccablement. « Nous sommes tout de même reçus à l’ambassade. Il faut respecter l’institution » réclamait Denis Charvet.

Après une entrée aux chants de la Marseillaise entonnée par Laurent Pardo et reprise par les joueurs, l’ensemble du groupe a pu rejoindre le salon de réception, au premier étage. Sous les ors de la République, un buffet était servi alors que l’ambassadeur de France faisait son arrivée quelques minutes plus tard.

Guazzini : « J’espère que l’Argentine soutiendra la candidature de Paris pour les jeux olympiques ! »

Au micro, Jean-Michel Casa a rappelé l’attachement de la France à son pays hôte et applaudi la récurrence avec laquelle les Barbarians choisissaient l’Argentine pour leurs tournées estivales. « Vous incarnez toutes les valeurs de votre sport, mais aussi une forme d’amitié entre nos deux pays. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius souhaite encourager la diplomatie par le sport et votre venue ici en est une très belle représentation ».

De passage derrière le pupitre, Max Guazzini a rappelé tout son attachement pour l’Argentine, ce pays qu’il n’avait jusque-là jamais visité mais d’où il a fait venir tant de joueurs vers le Stade français de son époque. « Je vois ici Juan Manuel Leguizamon, que je salue, mais il y en a eu tant d’autres. De Roncero et Pichot en passant par Juan Hernandez, Ignacio Corletto ou Pedro Ledesma. Avoir côtoyé ces personnes est un honneur pour moi. »

Conclue aux alentours de 20 heures, la soirée s’est terminée sur ce vœux pieux de l’ancien président du Stade français : « Au nom de cette amitié qui unit nos deux nations, j’espère que l’Argentine soutiendra la candidature de Paris pour les jeux olympiques de 2024 ! » Le message est passé.

Léo Faure
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?