Hanizet: «Être une spectatrice privilégié du Pro D2»

  • Hanizet: «Être une spectatrice privilégié du Pro D2»
    Hanizet: «Être une spectatrice privilégié du Pro D2»
Publié le , mis à jour

Promu première femme arbitre au niveau professionnel, Christine Hanizet nous livre ses impressions sur sa promotion et nous dresse son parcours qui a amené une handballeuse au milieu des terrains de rugby.

Quel est votre sentiment sur votre nomination comme arbitre de Pro D2 ? Je suis bien évidemment très heureuse de cette promotion. Cela récompense mes quinze ans d’arbitrage. Cela faisait quatre saisons que j’officiais en Fédérale 1 et deux que j’étais très bien noté. Le Pro D2 n’était pas un objectif, car je pensais que compte tenu du fait que je suis une femme, on n’aurait pas osé me nommer....

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?