En direct d’Argentine : neuf changements pour un défi

  • En direct d’Argentine : neuf changements pour un défi
    En direct d’Argentine : neuf changements pour un défi
  • En direct d’Argentine : neuf changements pour un défi En direct d’Argentine : neuf changements pour un défi
    En direct d’Argentine : neuf changements pour un défi
  • En direct d’Argentine : neuf changements pour un défi
    En direct d’Argentine : neuf changements pour un défi
Publié le , mis à jour

Motivés à l’idée de prouver que la victoire à Rosario (28-22), la semaine dernière, n’était pas un accident, les Barbarians ont tout de même assumé la vague de changements annoncés dans le XV de départ. Avec, en ligne de mire, la « der » de Fillol et Rabadan.

Fabrice Landreau l’avait annoncé dès la semaine dernière. Il y aurait, entre les deux rencontres des Barbarians face aux Pumas argentins, un important roulement effectué au sein de la composition de son équipe. « C’était une demande de Denis Charvet et de la direction des Barbarians. Ils voulaient qu’un maximum de joueurs puissent débuter une des deux rencontres et que tout le monde joue. Cela participe à l’esprit de ce club et c’est très bien ainsi », justifie l’entraîneur grenoblois. Des mots qui se traduisent par neuf mouvements dans le quinze de départs. Débarqués en Argentine mercredi 19 juin, après trois jours supplémentaires laissés par le BRC afin de célébrer leur récent titre de champion de France, les quatre joueurs du Stade français débuteront la rencontre, ce vendredi à La Plata. En troisième ligne, Antoine Burban remplace Julien Tastet et Jonathan Danty prend la place du Girondin Julien Rey au centre du terrain. Surtout, cette rencontre marquera la dernière apparition sur un terrain, en match officiel, de deux illustres du rugby français. Capitaine pour sa dernière, Jérôme Fillol portera le numéro 9. En troisième ligne, Pierre Rabadan étrennera également son mètre quatre-vingt-douze pour la dernière fois sur un terrain de rugby, après dix-sept années en professionnel entièrement consacrées au Stade français et riches de cinq titres de champion de France. Une longévité et une régularité qui lui auront offert le statut d’international, grâce à deux apparitions avec le XV de France en 2004. « En 1999, j’ai connu mon premier titre avec Toulouse et en suivant, j’étais déjà parti en tournée en Argentine, avec les Barbarians. Je termine ma carrière sur un titre et une tournée en Argentine. La boucle est réellement bouclée. Pour moi, malgré quelques blessures à de mauvais moments, le destin a tout de même bien fait les choses », positivait Jérôme Fillol, lundi dans les colonnes de Midi Olympique.

Bosch et Guyot jamais titulaires

S’ils offriront une belle visibilité à certains, les choix font aussi des malheureux. Surtout que, si les Barbarians et la Fédération argentine de rugby s’étaient mises d’accord pour des feuilles de match à 26 joueurs lors du premier test de Rosario, ils ne seront que 23, ce vendredi à La Plata (18 h 30, heure locale). Karim Ghezal est rentré en France dès la fin de semaine dernière et Julien Jané, légèrement blessé à un genou, a dû déclarer forfait. En troisième ligne, c’est le Rochelais Benoît Guyot qui quitte le groupe. Derrière, Gaëtan Germain laisse sa place au Castrais Geoffrey Palis, de retour après une alerte à une cuisse la semaine dernière. Au nom des polyvalences, le Briviste ne figurera pas non plus sur le banc des remplaçants. Gilles Bosch, lui, sera le deuxième joueur à n’avoir connu aucune titularisation durant cette tournée. « Je ne vais pas dire que cela fait plaisir mais je ne m’en fais pas une montagne. Ce n’est pas comme en club, où cela peut être vexant. Ici, le plaisir, c’était de faire partie de cette tournée », modère le néo-Grenoblois. Il figurera toutefois sur le banc des remplaçants.

Lavanini de retour côté argentin

Le sélectionneur argentin Daniel Hourcade, qui voulait donner leur chance de se montrer au plus grand nombre avant le Four nations puis la Coupe du monde, a appliqué une politique relativement similaire à celle de Fabrice Landreau. Non sans s’être déclaré « déçu par la copie rendue au premier test. Mais vue la performance de certains, à Rosario, ce match va finalement m’aider à faire des choix », avait menacé le sélectionneur, qui a procédé à 10 changements de joueurs dans son XV de départ, ainsi que des changements de poste comme le remplacement du Dacquois Socino au centre. Le plus notable est certainement la titularisation du deuxième ligne Tommaso Lavanini, ancien Racingman et désormais fameux pour sa passe d’armes avec Pascal Papé, en novembre. À La Plata, il reconstituera d’ailleurs l’attelage victorieux au Stade de France, aux côtés de Guido Petti Pagadizabal. Parmi les autres noms connus du public français, à noter les intégrations sur le banc de touche de l’ancien Toulonnais et Girondin Nicolas Sanchez, ainsi que l’ancien arrière de Montpellier Lucas Gonzalez Amorosino.

À La Plata, vendredi à 18 h 30 (heure locale)

BARBARIANS 15. Palis ; 14. Lapeyre, 13. Chavancy, 12. Danty, 11. Tian ; 10. Urdapilleta, 9. Fillol (cap.) ; 7. Rabadan, 8.Bruni, 6. Burban ; 5. Mela, 4. Lassalle ; 3. Poux, 2. Mach, 1. Tichit. Remplaçants : 16. Orioli, 17. Pointud, 18. Desmaison, 19. Suta, 20. Tastet, 21. Adams, 22. Rey, 23. Bosch.

ARGENTINE 15. Miralles ; 14. Moroni, 13. De la Fuente, 12. Socino, 11. Carrio ; 10. Gonzalez Iglesias, 9. Landajo (captain) ; 7. Desio, 8. Isa, 6. Matera ; 5. Lavanini, 4. Petti ; 3. Diaz, 2. Montoya, 1. Noguera Paz. Remplaçants : 16. Iglesias Valdez, 17. Postiglioni, 18. Tetaz Chaparro, 19. Alemanno, 20. Macome, 21. Cubelli, 22. Sánchez, 23. González Amorosino.

Arbitre : Ben O’Keeffe (Nouvelle-Zélande).

Léo Faure
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?