En direct d’Argentine : les Barbarians avec les honneurs

  • En direct d’Argentine : les Barbarians avec les honneurs
    En direct d’Argentine : les Barbarians avec les honneurs
Publié le , mis à jour

Dans une rencontre particulièrement engagée mais privés des bénéfices de leur domination en mêlée fermée, les Barbarians ont fini par plier face à la fraîcheur argentine (21-9).

Honneur au président : Jean-Pierre Rives, tout juste arrivé en Argentine, fut le premier à prendre la parole aux retour des troupes au vestiaire. Pour leurs dire sa fierté. «Ma grande fierté, même, devant l’honneur que vous avez à ce maillot. Aujourd’hui, vous avez des grands joueurs et des grands hommes. Même si nous avons perdu, pour diverses raisons». Par l’euphémisme, le président du BRC faisait allusion à l’arbitre, Ben O’Keeffe. Pas tant sa droiture. Plutôt sa manière de faire qui a coûté cher aux Barbarians, vendredi soir lors de leur deuxième confrontation face à des Pumas qui s’étaient renforcés par rapport à la semaine précédente.

«Il nous avait prévenu qu’il ne sifflerait pas ou peu sur les mêlées» justifiait et tempérait le Bordelais Jean-Baptiste Poux, en première ligne de ce que beaucoup de Barbarians ont vécu comme une injustice. Effectivement, fidèle à cette tendance sudiste qui veut qu’une mêlée fermée est faite pour être jouée, pas pour être sifflée, le référé néo-zélandais n’a que très peu fait profiter aux Barbarians de leur supériorité dans l’épreuve de force. Une flèche de moins dans le carcan des Baa-Baas. Leur arme létale, qui avait grandement participé à leur victoire la semaine précédente, à Rosario.

Lavanini roi du sol

Pour le reste, le BRC n’a effectivement pas grand-chose à se reprocher. D’autant que, objectivement, ils avaient haussé d’un cran leur niveau de jeu et d’engagement par rapport à leur prestation six jours plus tôt. Le hic, c’est que les Pumas l’avaient élevé de deux ou trois crans. Dans une rencontre extrêmement engagée, disputée dans la brume hivernale de la côte argentine, le défi physique prenait largement le pas sur les grandes envolées. Collectivement, les Barbarians ont fait mieux que rivaliser, dominant en mêlée et les groupés-pénétrants. De quoi s’assurer neuf points en première période, par le pied de Benjamin Urdapilleta.

Mais la jeunesse et le tranchant des Argentins, en pleine préparation avant le Four nations, a fait des différences plus nettes. Franchissant autour d’un regroupement, le capitaine Martin Landajo envoyait d’abord Pablo Matera inscrire le premier essai de la rencontre (26e). Dominateurs territorialement et dans les un-contre-un, sous l’impulsion d’un Tommaso Lavavnini à l’impact impressionnant dans les zones de rucks, les Pumas enfonçaient finalement le clou avec l’entrée en jeu de Nicolas Sanchez, auteur d’une passe au pied superbe pour l’essai (Desio). 21-9 à l’heure de jeu. Les Baa-Baas jetaient leurs dernières forces dans la bataille. Insuffisant. Mais avec les honneurs.

Argentine-Barbarians : 21-9

A La Plata, vendredi à 18h30 (heure locale). Arbitre : Ben O’Keeffe (Nouvelle-Zélande). 5000 spectateurs.

Evolution du score : 0-3, 3-3, 8-3, 8-6, 11-6 (MT) 14-6, 14-9, 21-9

BARBARIANS : 3P Urdapilleta (3e, 40e, 51e).

ARGENTINE : 2E Matera (26e), Desio (62e) ; 1T Sanchez (62e) ; 3P Socino (22e, 40e, 45e).

BARBARIANS : 15. Palis ; 14. Lapeyre, 13. Chavancy (22. Rey 62e), 12. Danty, 11. Tian ; 10. Urdapilleta (23. Bosch 71e), 9. Fillol (cap.) (21. Adams 64e) ; 7. Rabadan (20. Tastet 52e), 8. Bruni, 6. Burban ; 5. Mela (19. Suta 68e), 4. Lassalle ; 3. Poux (18. Desmaison 58e), 2. Mach (16. Orioli 45e), 1. Tichit (17. Pointud 45e).

ARGENTINE : 15. Miralles (23. González Amorosino 68e) ; 14. Moroni, 13. De la Fuente, 12. Socino, 11. Carrio ; 10. Gonzalez Iglesias (22. Sánchez 52e), 9. Landajo (cap.) (21. Cubelli 64e) ; 7. Desio, 8. Isa, 6. Matera (20. Macome 44e) ; 5. Lavanini, 4. Petti (19. Alemanno 64e) ; 3. Diaz (18. Tetaz Chaparro 54e), 2. Montoya ( 16. Iglesias Valdez 58e), 1. Noguera Paz (17. Postiglioni 49e).

Léo Faure
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?