Les Gaillacoises conviées à la fête du VII

  • Les Gaillacoises conviées à la fête du VII
    Les Gaillacoises conviées à la fête du VII
Publié le , mis à jour

Les Gaillacoises ont été invitées à participer à la finale du championnat de France de rugby à VII qui se déroulera à Marcoussis. L’occasion de joindre l’utile à l’agréable !

Les joueuses de Gaillac ont des étoiles dans la tête. Dans leurs deux mini-bus, les voilà lancées à l’assaut du long voyage les menant à Linas-Marcoussis, où se tient, ce week-end, l’événement « VII majeur », à l’initiative de la Fédération française de rugby. Le concept est simple : il s’agit de réunir, sur deux jours, 93 équipes sur le site de Marcoussis afin de créer une compétition conviviale pour développer la pratique du jeu à VII. Cinq compétitions seront ainsi disputées : élite homme et femme, fédérale homme et femme, territorial masculin. Les vainqueurs seront sacrés, dans leur catégorie, « champions de France de rugby à VII ».

Découvrir Marcoussis

C’est le classement des équipes dans leurs championnats respectifs tout au long de la saison qui détermine dans quelle compétition les équipes concourront ce week-end. La quatrième place de la poule 2 d’élite 2 Armelle-Auclair obtenue cette saison donne le droit aux Gaillacoises de jouer dans la poule fédérale féminine, aux côtés du Stade français, Narbonne, Nancy, Montauban, Rodez, La Rochelle, Grenoble… Les joueuses tarnaises, qui sont avant tout une bande de bonnes copines, sont ravies de partir découvrir Marcoussis, lieu mythique du rugby français. Pauline Séguier, la polyvalente demi de mêlée est impatiente de toucher le ballon : « Nous allons à Marcoussis, c’est assez incroyable de se dire que nous allons fouler les mêmes pelouses que les stars du rugby français. La compétition est une chose, mais on se déplace surtout pour nous amuser et prendre du plaisir, c’est un peu notre voyage de fin d’année cette sortie ! Le résultat nous importe peu mais nous allons faire de notre mieux pour défendre les couleurs de Gaillac. » Et la jeune joueuse de dresser un terrible constat : « Nous sommes avant tout quinzistes. Nous n’avons pas trop de repères à VII. Pour ma part par exemple, je manque un peu de vitesse ! J’essaye de compenser comme je peux ! » Peu importe le résultat, la célèbre maxime du non moins célèbre baron de Coubertin reprise en chœur par toute l’équipe de Gaillac n’a peut-être jamais été aussi vraie : « L’essentiel sera de participer ! » D. B.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?