Top 14 : les joueurs de retour à l’entraînement

  • Top 14 : les joueurs de retour à l’entraînement Top 14 : les joueurs de retour à l’entraînement
    Top 14 : les joueurs de retour à l’entraînement
Publié le , mis à jour

À l’heure où les écoliers rangent pour la dernière fois leurs cartables, les recrues déballent. Ce 1er juillet marque pour eux, la permission de s’entraîner avec leurs nouveaux coéquipiers. L’occasion également pour les clubs promus, avec toutes leurs forces vives de se lancer officiellement dans le pari de l’échelon supérieur.

Parler de rentrée des classes alors que les écoliers n’ont pas terminé leur année scolaire, peut sembler ironique. Pourtant, des élèves bien particuliers débutent une nouvelle ère avec de nouveaux camarades. À la simple différence que les affaires distribuées ce mercredi matin ne sont pas des cahiers ou des stylos mais bien des paquetages de rugby. Tout comme les nouveaux partenaires sont les coéquipiers des petits nouveaux. Le 1er juillet représentant le top départ pour les recrues de l’intersaison. Une libération pour ces dernières, enfin autorisées à s’entraîner avec leur nouveau club. Le fruit des contrats dont le début et la fin sont situés à cette date, empêchant donc pour des raisons d’assurance les joueurs de rejoindre leur nouveau club. Une mesure autour de laquelle certains clubs se sont adaptés à l’image de Colomiers (Pro D2). Les Haut-Garonnais ayant fait le pari de prolonger la saison de trois semaines en mai, pour se préparer physiquement avant de partir en vacances. Un mois plus tard, les Haut-Garonnais se retrouvent pour la reprise à Michel-Bendichou avec leurs nouvelles recrues. Cependant, outre retrouvailles et découvertes les reprises sont le moment de mettre en lumière les préparateurs physiques. Leur but étant de préparer les joueurs à supporter la nouvelle saison, en produisant notamment beaucoup d’acide lactique. Sûrement pas la meilleure période pour les joueurs, mais assurément la plus importante.

Un nouveau défi pour les promus

Pour les clubs n’ayant pas anticipé cette contrainte, l’arrivée des recrues marque forcément un décalage avec le groupe. Les joueurs présents la saison précédente ayant parfois débuté quinze jours plus tôt et ce, même si les nouveaux suivent un programme physique durant leurs vacances. Un écart encore plus important pour certains Barbarians, bénéficiant de congés supplémentaires après leur tournée en Argentine. Or, la nouveauté n’est pas une exclusivité réservée aux joueurs. Elle s’applique également aux clubs promus, la saison précédente comme Pau et Agen en Top 14. Une nouvelle étape pas toujours facile à appréhender malgré des joueurs d’expérience au sein du groupe. La faute à des précédents ayant fait l’ascenseur d’une saison sur l’autre comme Lyon, Auch ou Mont-de-Marsan. Un véritable défi pour les hommes de Simon Mannix ou ceux de Mathieu Blin et Stéphane Prosper. « Ça risque d’être très compliqué, mais on n’a pas peur. On a obtenu notre montée sur le terrain alors on ne va pas s’enterrer avant le début du Top 14. On a tous envie de jouer au plus haut niveau, maintenant on doit prouver qu’on a toute notre place dans l’élite » confie à ce propos, l’arrière agenais Mathieu Lamoulie. Avec toutes leurs forces vives, (à l’exception des Mondialistes) les clubs ont maintenant un mois et demi pour arriver fin prêts, pour le début du championnat. La seule vérité provenant du terrain. C.V.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?