• De retour!
    De retour!
Publié le / Modifié le
La vie des clubs

De retour!

Un an après avoir été relégués en Fédérale 3, les Bretons ont réussi à immédiatement remonter au niveau supérieur.

Tomber pour mieux se relever. Voilà comment l’on pourrait qualifier les deux dernières saisons du Rennes Étudiants Club. Reléguée douloureusement en Fédérale 3 en 2014, après cinq années passées en Fédérale 2, l’équipe a su se remettre en question pour retrouver, après seulement une saison d’absence, le deuxième niveau fédéral. Dans la foulée d’un nouveau staff et de nombreuses recrues (dix-sept ont quitté l’équipe à la suite de la relégation), les Bretons ont réalisé une saison accomplie. « Nous avons récupéré un groupe où il y avait des conflits de génération et on a réussi à le ressouder. Les joueurs ont recommencé à prendre du plaisir. C’était l’objectif principal », juge Antoine Bertrand, l’entraîneur de l’équipe.

Premiers de leur poule, avec seulement une défaite contre leur dauphin du Rheu, le Rec a obtenu son ticket pour la montée face à Courbevoie. Face aux Franciliens, les Rennais vont réaliser un match aller de grande qualité et s’imposer (29-0) sur le terrain de leur adversaire. Après un match retour maîtrisé à domicile (victoire 35-23), les coéquipiers de Lilian Caillet pouvaient célébrer un retour en Fédérale 2. Un vrai exploit pour un club souffrant de la concurrence du football et du Stade rennais dans la région, le ballon ovale n’ayant pas encore la même popularité que le rond dans le Nord-Ouest de la France.

Une équipe jamais rassasiée

La montée validée, les Blanc et Noir pouvaient alors se projeter sereinement vers la suite de la compétition, où ils n’ont pas fait de la figuration. Qualifiés en quart de finale suite à leur victoire 22 à 8 face à Beauvais, les joueurs du Rec vont finalement voir Chartres mettre un terme à leur aventure nationale. Mais Rennes n’a aucunement à rougir de cette performance, sachant que les Lorrains sont qualifiés pour la finale de la compétition qui se disputera ce dimanche : « Il n’y a aucune déception. On a déjà réussi à remonter en Fédérale 2, ce qui était encore mieux que l’objectif que l’on s’était fixé », explique l’entraîneur.

Les Rennais retrouveront donc la Fédérale 2 l’année prochaine, avec la volonté, cette fois-ci, de ne pas redescendre. V. M.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir