• Chartres première victime d’Annecy/Peyrehorade
    Chartres première victime d’Annecy/Peyrehorade
Publié le / Modifié le
Fédérale 3

Chartres première victime d’Annecy/Peyrehorade

Si l’imbroglio autour de la rencontre Annecy Peyrehorade, rejouée suite à une mêlée simulée qui n’aurait pas dû l’être, la finale de Fédérale 3 a été déplacée d’une semaine. Sans conséquence pour Chartres déjà qualifié pour la finale ? Il semblerait que non.

« Ce fut compliqué pour nous de voir décaler cette finale. […] En une semaine on perd un tiers de notre effectif. On aura donc une équipe moins compétitive. » Car c’est bien ça le problème pour Jean-Marie Léger, président du club de Chartres.

Anthony Masi et Quentin Galopin, capitaine de l’équipe ne pourront pas disputer la tant attendue finale. Pourquoi ? « Des vacances organisées de longue date. Impossible pour eux de décaler, alors on fera sans. Ce sont des amateurs, on ne peut rien leur dire ». Le premier part en Tunisie et le second en Australie « autant dire qu’il sera impossible pour eux de faire l’aller-retour. Tant pis, ils suivront la finale de là-bas, ça nous fera des supporters dans le monde entier ».

Du côté, des frères Franke (Guillaume arrière et Mathieu centre), c’est une sélection à sept organisée de longue date en accord avec le club qui les privera de finale. En revanche, Chartres pourra compter sur ses deux internationaux Ivoiriens. « Paul Diallo et James Zié devaient partir en sélection. On leur a demandé s’ils souhaitaient la rejoindre cette semaine ou s’ils préféraient décaler leur arrivée en équipe nationale de Côte d’Ivoire et jouer avec nous, ce qu’ils ont accepté. Avec leurs accords nous avons donc demandé à la fédération ce qu’il était possible de faire et Pierre Camou, en personne, a appelé la Fédération Ivoirienne. Il a demandé s’il était possible de libérer Paul et James au moins une semaine, ce qui a été accepté. »

Un coup de baguette magique pour Annecy

Numériquement, les coachs de Chartres ont donc demandé à des joueurs de la réserve de les remplacer. « Ils vont devoir montrer qu’ils n’étaient pas si loin du niveau fédérale 3 ». Et avec la chaleur caniculaire du moment, tout le monde devrait rentrer en jeu. « Le banc va jouer un rôle majeur. ». Mais pas question de se laisser dépasser par la fatalité. Les joueurs d’Eure-et-Loir se rendront à Vichy dimanche avec la ferme intention de devenir Champion de France. « C’est sûr que ça ressemble à un coup de baguette magique pour Annecy. Avec notre effectif au complet, nous étions favoris et paf, d’un coup ils le deviennent. Après on y va pour la gagner. Puis trois bus de supporters vont se déplacer alors ça devrait galvaniser nos joueurs. » Les Haut-Savoyards sont prévenus. P. I-R.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir