Les Highlanders au sommet

  • Les Highlanders au sommet
    Les Highlanders au sommet
Publié le , mis à jour

Première finale gagnée pour les Highlanders en Super 15. Au delà du titre, les hommes d’Otago ont proposé un rugby spectaculaire, marquant.

De l’autre côté de la planète, ce samedi matin, se jouait la finale du meilleur championnat du monde. Mais cette saison la surprise de taille se trouvait côté Highlanders. En s’imposant sur le terrain des Hurricanes 14-21, ils ont ainsi remporté leur premier Super 15 de l’histoire et ce, devant toute une planète les yeux grands ouverts pour observer leur prestation.

Car au-delà d’une finale où deux équipes néo-zélandaises s’affrontaient, le rugby de l’hémisphère Sud a fait parler de lui, sur l’ensemble de la planète : sur les réseaux sociaux en général, on a pu observer un engouement gigantesque déployé derrière le jeu des Néo-Zélandais. « Spectaculaire », « incroyable », « brillante », auront été les maîtres mots de cette rencontre riche en rebondissements. Devant les 35 000 spectateurs du Westpac Stadium, les Hurricanes, grands favoris de ce rendez-vous après avoir dominé tout au long de la saison ont finalement succombé aux coéquipiers d’Aaron Smith.

Le jeu de devant récompensé

Mais cette victoire, les Highlanders la doivent en grande partie à leur pack, capable pour l’occasion, de réaliser une performance digne de ce nom face à leurs homologues de Wellington. Pour illustrer ceci, on retiendra l’essai marqué par le troisième ligne des Otago Highlanders, Elliot Dixon, auteur d’un arrachage de ballon sur une touche dans ses propres 22 mètres. Après plusieurs temps de jeu, le travail d’Aaron Smith aura fini par payer, laissant ainsi son troisième ligne marquer le premier essai d’Otago après s’être débarrassé de quatre défenseurs en plein centre du terrain. Cette occasion aura sûrement laissé le staff néo-zélandais s’en mordre les doigts après avoir mis de côté les avants des Highlanders pour la prochaine Coupe du monde en Angleterre.

Au final de cette rencontre exceptionnelle et qui aura sans aucun doute marqué l’histoire du rugby mondial, on retiendra comme seul point négatif, une nouvelle défaite en finale pour les Hurricanes. La seconde après leur raté en 2006 face aux Crusaders. R. P.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?