Bleus : c’est parti !

  • Bleus : c’est parti !
    Bleus : c’est parti !
Publié le , mis à jour

Aujourd’hui, débute la phase de préparation des Bleus en vue du Mondial anglais. Au programme : sept semaines de travail intense, au cours desquelles six malheureux quitteront le groupe France...

Ça y est, nous y sommes ! Ce lundi, les trente-sept joueurs convoqués par Philippe Saint-André le 19 mai dernier vont se retrouver au CNR de Linas-Marcoussis afin de débuter le stage de préparation du prochain Mondial. Et le sélectionneur a déjà posé le décor : les sept semaines qui se profilent à l’horizon ne seront qu’une succession d’épreuves, de souffrances, et de dépassements de soi : « Dès le 6 juillet, on doit être en mode commando », a annoncé le patron du XV de France. Pour quoi ? Pour choisir. Et choisir, c’est exclure. Au terme de ces sept semaines de préparation, six malheureux retenus rentreront chez eux, laissant s’envoler leurs espoirs de disputer le Mondial. Frustrant, vous dites ? C’est vrai. Mais telle est la dure loi du sport. Les Bleus devront être irréprochables, car il reste des places à prendre. Saint-André a reconnu que son choix était fait « entre 80 % et 90 % », précisant qu’il reste « trois ou quatre postes où il reste des incertitudes ». Mais ce n’est pas tout, car on est jamais à l’abri d’un coup du sort : « En cas de pépin, il faut avoir des remplaçants qui savent ce que l’on a fait durant la préparation ». Des blessures viendront très certainement bouleverser les plans du sélectionneur, offrant des sésames inattendus à des déçus.

Préparer les corps

Le sélectionneur du XV de France a également évoqué le programme d’entraînement du XV de France : durant le mois de juillet, celui-ci sera essentiellement physique. Puissance, force explosivité… les derniers rendez-vous entre les Bleus et les nations du Sud ont montré que les Tricolores avaient du retard dans la dimension physique. Le staff du XV de France compte bien profiter de cette préparation pour combler ce retard. Pour ce faire, les Bleus vont suer sang et eau pendant une quinzaine de jours à Marcoussis, avant de rejoindre Tignes en Savoie pour y effectuer un stage d’oxygénation. Ensuite, ils rejoindront leur traditionnelle base de Falgos, dans les Pyrénées Orientales, comme ils l’avaient fait en 2011. Enfin, les Bleus affronteront les Anglais à deux reprises, et enfin l’Écosse. La liste des 31 heureux élus sera dévoilée juste avant le match contre le XV du Chardon. Ensuite, les Bleus prendront la route de Londres, où ils ont rendez-vous avec leur destin…

Simon Valzer
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?