XV de France : l’heure de la reprise

  • XV de France : l’heure de la reprise
    XV de France : l’heure de la reprise
Publié le , mis à jour

En ce lundi matin, les 37 présélectionnées (36 + Jules Plisson) se sont retrouvés sur les pelouses de Marcoussis pour commencer la préparation à Coupe du monde.

Le coup d’envoi de sept semaines d’efforts a été lancé ce matin à Marcoussis. Les 37 joueurs appelés par Philippe Saint-André, le 19 mai dernier, se sont réunis pour commencer un entraînement commando. Le but ? Dans un premier temps de remettre l’équipe de France au niveau et de travailler la puissance. On avait déjà pu remarquer, durant les tests matchs contre l’hémisphère sud, que les Bleus péchaient à ce niveau. Dans un second temps, ces sept semaines permettront au staff du XV de France d’établir la liste des 31 joueurs qui s’envoleront outre-Manche. Bien que le choix soit déjà fait entre 80 et 90 %, comme nous vous le disons hier, dans notre dossier, certaines places sont toujours à pourvoir.

Un programme en trois étapes

Pour se préparer à la Coupe du monde le staff du XV de France a imaginé un programme… chargé ! Tout débute à Marcoussis avec, en fil conducteur, du physique et encore du physique. Il va falloir suer jusqu’au 15 juillet. A cette date, nos 37 joyeux – ou fatigués, à voir - internationaux iront s’oxygéner vers Tignes. Mais pas questions de respirer de l’air frais, les orteils en éventail ! Au programme de la course, de la musculation, du rugby sans contact le matin (pour développer l’aérobie), du rugby l’après-midi, du core training ou encore des marches en montagne. Les Bleus profiteront de la montagne dix jours. Ils continueront leur « oxygénation » à Falgos, lieu déjà plébiscité par Marc Lièvremont en 2011. Les Bleus pourront profiter d’une salle de musculation, de kinésithérapeutes et d’analyse vidéo bien que cette seconde étape d’oxygénation sera avant tout centrée sur le jeu et le ballon ovale. Enfin, les tricolores auront rendez-vous pour trois tests matchs (deux contre l’Angleterre et un contre l’Ecosse).

Faire ses preuves

La préparation sera aussi l’occasion pour certains joueurs de faire leur preuve et montrer de quel bois ils sont faits. Car, rappelons-le, à l’issu de ces sept semaines seul 31 joueurs seront sélectionnés pour la Coupe du monde. Si des joueurs comme Thierry Dusautoir ou Wesley Fofana partent l’esprit tranquille, sûrs de figurer dans le groupe privilégié, d’autres n’ont pas encore leur ticket réservé pour Londres. A l’image de François Trinh-Duc, grand revenant en équipe de France, qui ne saurait dire si ces sept semaines de douleurs se termineront à Montpellier ou à Twickenham. 

Sept semaines pour devenir plus grands, plus forts, confirmer ou encore surprendre. Cet été, les Bleus ne sont pas prêts de se reposer ! M.A

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?