• Chartres, un titre historique
    Chartres, un titre historique
Publié le / Modifié le
Fédérale 3

Chartres, un titre historique

Le Rugby Chartres Métropole est, depuis hier, champion de France de Fédérale 3. Un succès en finale face à Annecy (22-20), ayant offert aux hommes de Yann Mercuzot le premier titre de l’histoire du club. L’issue finalement logique d’une saison maîtrisée de bout en bout avec vingt-trois victoires en vingt-six matchs.

19 octobre 2014 : Une victoire prémonitoire

Fort de trois victoires lors des quatre premiers matchs, Chartres accueille Auxerre lors de la cinquième journée. Un véritable test face à un prétendant annoncé aux phases finales. Or, les débuts chartrains sont véritablement poussifs et Auxerre mène rapidement 10 à 0. Rien ne semble aller avec deux pénalités et deux ballons perdus en touche. C’est alors dans la difficulté que Chartres va démontrer toute sa force de caractère. Preuve en est, les hommes de Yann Mercuzot vont se relancer en infériorité numérique grâce à un essai de Zié (13-7,32e). Seulement, l’une des clés de ce retour vient du repositionnement de Diallo en troisième ligne juste avant la pause. Le flanker chartrain inscrivant l’essai permettant aux siens de prendre la tête (17-16,43e). Des commandes dont Chartres ne se séparera plus, la botte de Guillaume Franke répondant à celle de Champeau. Un duel de buteurs permettant aux Chartrains, d’assurer l’essentiel pour quatre petits points. Les quatre points de la victoire qui permettent alors à Chartres d’affirmer sa position en haut de tableau.

14 décembre 2014 : Sacré cadeau de Noël

Malgré un important brouillard, la victoire chartraine face à Issoudun (59-7) ne souffre d’aucune contestation. Le futur champion de France ayant effectué une entame canon pour mener de vingt-huit points au bout d’un quart d’heure, avant de gérer son avance. Neuf essais viendront finalement récompenser les offensives du Rugby Chartres Métropole. Or, l’important est ailleurs avec une huitième victoire en neuf rencontres et une position de leader confortée avant les fêtes. La qualification semble déjà très proche, permettant à Chartres, de regretter un petit cadeau avant Noël. Celui du record de points inscrits en un match, réalisé lors de la troisième journée face à Pithiviers avec 62 unités. Une performance simplement égalée lors du 1/32e de finale retour face aux Bords de Marne (62-5). Pas de quoi cependant gâcher la trêve des hommes de Yann Mercuzot.

8 février 2015 : Une défaite salvatrice

Dans la saison du champion, la défaite subie à Auxerre (27-15) est un véritable coup d’arrêt. Le leader Chartres subit une fin de série logique après neuf succès de rang, en passant totalement à côté de son match. Indisciplinés au possible avec trois cartons et une demi-heure jouée en infériorité numérique, les Chartrains sont également pris dans l’envie. Preuve en est, les Auxerrois inscrivent quatre de leurs cinq essais sur des groupés pénétrants. Les hommes de Yann Mercuzot boivent, ce jour-là, le calice jusqu’à la lie puisque leur premier poursuivant empoche le bonus offensif. Cinq points concédés et Chartres voit Auxerre, revenir à trois points de la place de leader. Une performance pas vraiment du goût du staff chartrain, estimant avoir pris une « branlée » dans ce duel au sommet. Un résultat important dans la saison de Chartres, battu par la suite à une seule reprise en douze matchs.

24 mai 2015 : Le jour de la montée

L’appétit vient en mangeant, c’est bien connu. Après avoir ciblé la qualification comme objectif majeur en début de saison, les Chartrains obtiennent la montée en Fédérale 2 aux dépens de Bourges. Un résultat finalement logique, au vu d’une double confrontation quasiment pliée dès le premier match, par les futurs champions de France. Vainqueurs au match aller de treize points (23-36), les hommes de Yann Mercuzot font exploser Bourges à domicile, au retour (42-7). Sept essais signés Diallo, Loir, Mololo, Varon, Zié par deux fois et Nasso venant récompenser la domination chartraine. Les points de bonus offensifs décrochés sont alors anecdotiques mais avec douze essais inscrits en deux matchs, Chartres impressionne. Le club dirigé par Jean-Marie Léger est alors la meilleure équipe de ces phases finales de Fédérale 3, avec quatre victoires bonifiées et un goal-average de + 140.

5 juillet 2015 : Champions de France !

En disposant d’Annecy en finale de Fédérale 3 (22-20), le Rugby Chartres Métropole a réalisé une performance majuscule. Ce succès offrant aux Chartrains, le premier titre de leur histoire. Mis à part ce côté historique, l’exploit des coéquipiers de Boris Nasso n’a rien d’une surprise. Chartres ayant maîtrisé de bout en bout ce rendez-vous final, tout en restant fidèle à ses principes de jeu. La contre-attaque de 80 mètres initiée après un turnover et conclue par Boris Nasso, en apporte une preuve indéniable. Or, réalisme rime également avec opportunisme et les deux frères Franke l’ont prouvé. Guillaume passant une pénalité de 55 mètres en début de deuxième mi-temps (15-6,50e) avant que Matthieu ne termine derrière la ligne. Le centre chartrain, profitant d’un cafouillage de l’arrière annécien Sudan à la retombée d’une chandelle (22-6,65e). Annecy effectuera bien un retour canon, avec deux essais dans les dix dernières minutes. Un beau baroud d’honneur mais trop tardif pour ôter le bouclier des mains chartraines. C.V.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir