Le combat des Lillois

  • Le combat des Lillois
    Le combat des Lillois
Publié le , mis à jour

Promu en Pro D2 depuis le 31 mai dernier, le Lille Métropole Rugby est aujourd’hui lancé dans un contre-la-montre. Refusé à l’échelon supérieur par la DNACG le 23 juin dernier, Lille doit trouver 200 000 €. Des fonds que le club nordiste espère trouver grâce au financement participatif.

Le 24 mai 2014, sur la pelouse de Montauban, le Lille Métropole Rugby semblait une fois de plus maudit. Battus 35 à 12 dans la cuvette de Sapiac, les Nordistes avaient vu, pour la troisième fois consécutive, leur rêve de Pro D2 se briser sur la dernière marche. Un vrai coup dur pour le président Jean-Paul Luciani qui déclarait alors : « Je pense que Lille va s’effacer petit à petit. Avec tous les déplacements, les contraintes que nous avons, c’est trop dur de monter en Pro D2. » Un an plus tard, quasiment jour pour jour, la situation a évolué du tout au tout. L’essai du troisième ligne centre Chkhaidze suite à un groupé-pénétrant, propulsait le LMR vers les étoiles. Une accession en Pro D2 obtenue malgré une large défaite à Nevers (24-13), Lille conservant pour trois points, son avance de quatorze points conquise au match aller (24-10). Or, si sur un plan sportif la montée du club nordiste en Pro D2 ne souffre d’aucune contestation, elle est beaucoup plus poussive sur un plan administratif. Le club connaît un déficit de 800 000 €, sur les trois dernières saisons. Des chiffres obligeant la Direction Nationale d’Aide et de Contrôle de Gestion, à refuser l’engagement lillois au deuxième échelon du rugby français, le 23 juin dernier. Une décision suivie du côté de Dax, quinzième et premier relégable du dernier exercice. Les Landais pouvaient sauver leur place en Pro D2, si Lille était interdit de montée.

Un projet de financement participatif lancé

Une hypothèse impossible à concevoir pour le Lille Métropole Rugby. Le club nordiste faisant figure d’ovni dans le paysage rugbystique français, de par sa situation géographique. Les quinze autres clubs du Pro D2 évoluant dans le Sud de la France. Pour réussir à décrocher son rêve, Jean-Paul Luciani et son équipe ont lancé un projet de financement participatif sur le site Sponsorise.me. Une première dans le monde du rugby, pour ce système ayant notamment participé au succès des chanteurs Grégoire et Joyce Jonathan. Pour le LMR, l’objectif est bien sûr tout autre. Le club nordiste doit trouver 200 000 €, pour espérer convaincre la DNACG de le laisser s’engager en Pro D2. Le Lille Métropole Rugby espère collecter à minima, la moitié de cette somme (soit 100 000 €), grâce au financement participatif. Des compensations étant offertes aux donateurs (ou souscripteurs), comme un maillot dédicacé ou un statut de mécène selon l’importance du don. à ce jour, 73 312 € ont déjà été collectés soit un projet accompli à 73%. Or, le temps presse pour trouver les fonds manquants. Les fonds devant être levés, avant le 10 juillet et un passage dans les jours suivants en appel devant la DNACG. Certainement, les journées les plus importantes de l’histoire du club lillois. C. V.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?