Joan Caudullo : « Je comprends ceux qui gueulent »

  • Joan Caudullo : « Je comprends ceux qui gueulent »
    Joan Caudullo : « Je comprends ceux qui gueulent »
Publié le , mis à jour

Les joueurs de Pro D2 pourront maintenant jouer le jeudi et le vendredi soir ainsi que le dimanche après-midi. Une nouvelle qui a fait du bruit chez les joueurs et les supporters. Joan Caudullo revient sur cette annonce.

Que pensez-vous de cette réforme ?

À mon avis ça va pouvoir aider les clubs à se développer. Cette réforme permettra d’insuffler plus d’argent. Quand on voit le club montois et ses infrastructures on sent que Jean-Robert Cazeaux, le président, veut qu’on se développe. Après, c’est vrai qu’il va y avoir un impact sur les joueurs et les supporters. Je comprends qu’il y en ait qui gueule, faire des centaines de kilomètres le jeudi pour voir son équipe, c’est compliqué. L’inconnue est au niveau de l’affluence au stade. D’un autre côté, avec le jeudi soir, on prend une plage horaire qui n’est pas occupée, ça peut nous être bénéfique. Maintenant, c’est tout neuf, il va falloir attendre pour voir les conséquences. On pourra réellement en parler dans six mois, à mon avis, mais on va faire confiance à notre président !

Est-ce que cette réforme va changer beaucoup de chose pour vous ?

Déjà, il y a un changement de rythme. Il va y avoir des entraînements le week-end, pour les jours de repos on est encore dans le flou. Au début ça sera compliqué à gérer. Ce qui sera dur, c’est si on joue le dimanche une semaine et le jeudi la suivante. Ça sera beaucoup de vidéo pour l’entraînement. J’ai connu ce cas de figure quand je jouais à Montpellier, et qu’on jonglait entre Hcup et Top 14. Heureusement, on a un assez gros effectif à Mont-de-Marsan pour faire tourner les joueurs d’une semaine à l’autre.

Trouvez-vous ça normal de ne pas avoir eu votre mot à dire sur cette décision ?

Vous savez, nous sommes des salariés nous aussi ! Pas qu’on ait jamais le droit de parler mais c’est normal que le président du club prenne les décisions qui lui paraissent justes. On n’est pas les plus à plaindre, notre métier c’est avant tout une passion. Si ça peut faire évoluer la Pro D2 tant mieux ! On critiquera plus tard si ça ne marche pas (rire).

Propos recueillis par M.A.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?