Le rebond du Wallaby australien

  • Le rebond du Wallaby australien
    Le rebond du Wallaby australien
Publié le , mis à jour

Troisièmes des derniers Four-Nations, les Wallabies ont vécu une saison 2014-2015 des plus chaotiques. Entre Ewen McKenzie démissionnaire et remplacé par Michael Cheika, et des résultats en chute libre, l’Australie est dans le dur. Une bonne nouvelle subsiste malgré tout avec les retours de Matt Giteau et Drew Mitchell.

Le joueur à suivre : Matt Giteau

Quatre ans après sa dernière sélection internationale, Matt Giteau est de retour chez les Wallabies. Un retour des plus normaux au vu des performances du centre toulonnais, en Top 14 ou en Champions Cup. Véritable facteur X, pouvant également jouer ouvreur, l’Australien est capable de faire basculer un match sur une inspiration. Les supporters de Toulon ont ainsi en mémoire, son essai en finale de H Cup face aux Saracens, inscrit après un «une-deux» avec son compère Drew Mitchell. Pourtant, sa sélection n’aurait pu être effective si l’Australian Rugby Union (ARU) n’avait pas changé ses critères d’éligibilité. Seuls les joueurs évoluant en Australie, pouvant être sélectionnés jusqu’à ces dernières semaines. Des contraintes ne permettant donc pas l’appel de Matt Giteau, joueur de Toulon. Mais ça c’était avant... Avant la réforme de l’ARU, autorisant la sélection de joueurs ayant passé au moins sept ans sous contrat avec la fédération et comptant à minima 60 sélections avec les Wallabies. Une décision taillée sur mesure pour Matt Giteau, qui pourrait bien disputer son troisième Mondial.

Le leader : Michael Hooper

Malgré son jeune âge (23 ans), Michael Hooper est déjà un cadre des Wallabies avec 42 sélections. Le symbole d’un diamant pur arrivé à maturité très jeune et ayant su saisir sa chance. Il effectue ses débuts en 2011, dans la foulée du Mondial des moins de 20 ans, en profitant de la blessure de David Pocock. Troisième ligne coureur, gratteur et poison invétéré dans les rucks grâce à un centre de gravité inférieur à la moyenne, il séduit Robbie Deans. Michael Hooper sait également s’adapter, puisqu’il a disputé en 2013, la dernière demi-heure d’un test face aux Lions britanniques, au centre. Les blessures de Leali’ifano, Barnes et McCabe obligeant ce réajustement tactique. Reconnu par ses pairs comme le meilleur international australien de l’année, il reçoit toujours en 2013 la «John Eales Medal». Autant de qualités qui ont conduit Ewen McKenzie, à lui confier l’année suivante, le brassard de capitaine en l’absence de Stephen Moore touché à un genou. Depuis, Moore est revenu et a récupéré le capitanat, mais Michael Hooper reste vice-capitaine des Wallabies.

La forme de l’équipe :

A l’aube de ces Four Nations 2015, les voyants sont au rouge pour les Australiens de Michaël Cheika. Ils n’ont en effet remporté qu’une seule de leurs sept dernières rencontres. C’était au Pays de Galles, en novembre dernier (28-33). Une éclaircie dans les difficultés australiennes, puisque le prédécesseur de Michael Cheika, Ewen McKenzie a démissionné après trois défaites consécutives. Le revers face à la Nouvelle-Zélande (28-29), le 15 octobre dernier étant celui de trop pour l’ancien entraîneur du Stade français.

Les objectifs :

Pour Michael Cheika et ses hommes, l’objectif prioritaire sera de retrouver de la confiance. Engagés dans une spirale difficile au niveau des résultats, les Wallabies ont pourtant des individualités pour faire tourner la roue du bon côté. Israel Folau, Drew Mitchell ou Quade Cooper pouvant être les détonnateurs du réveil australien. Une réaction est d’autant plus impérative que les Australiens sont tombés dans la poule de la mort, lors du Mondial anglais. L’Angleterre, le Pays de Galles et les Fidji pouvant être autant de concurrents, en vue d’une qualification pour les quarts de finale.

Le groupe :

Arrières : Adam Ashley-Cooper (Waratahs), Kurtley Beale (Waratahs), Quade Cooper (Reds), Israel Folau (Waratahs), Bernard Foley (Waratahs), Will Genia (Reds), Matt Giteau (Toulon), Rob Horne (Waratahs), Matt Toomua (Brumbies), Tevita Kuridrani (Brumbies), Nic White (Brumbies), Nick Phipps (Waratahs), Drew Mitchell (Toulon), Nick Cummins (Western Force), Christian Leali’ifano (Brumbies), Joe Tomane (Brumbies), Samu Kerevi (Reds), Taqele Naiyaravoro (Waratahs).

Avants : Rory Arnold (Brumbies), Dave Dennis (Waratahs), Greg Holmes (Reds), Michael Hooper (Waratahs), James Horwill (Reds), Wyclif Palu (Waratahs), Dean Mumm (Exeter), Will Skelton (Waratahs), James Slipper (Reds), Sekope Kepu (Waratahs), Ben McCalman (Force), Sean McMahon (Rebels), Tatafu Polota-Nau (Waratahs), David Pocock (Brumbies), Rob Simmons (Reds), Scott Higginbotham (Rebels), Scott Fardy (Brumbies), Scott Sio (Brumbies), Stephen Moore (Brumbies), Tetera Faulkner (Force), James Hanson (Reds), Toby Smith (Rebels). C. V.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?