Napolioni Nalaga, l’ailier supersonique

  • Napolioni Nalaga, l’ailier supersonique
    Napolioni Nalaga, l’ailier supersonique
Publié le , mis à jour

Annoncé un temps à Toulon, le sérial marqueur Napolioni Nalaga jouera bien en rouge et noir cette saison mais pour le LOU en Pro-D2.

Le fidjien dont la signature pour Toulon, triple vainqueur de la Coupe d’Europe, avait été officialisée le 20 décembre 2014 a finalement opté pour Lyon qui vient de descendre du Top 14 pour retrouver le deuxième échelon du rugby professionnel français. Vainqueur des IRB World Sevens Series avec l’équipe de rugby à sept des Fidji, Nalaga a, dans la foulée, rejoint Clermont, premier club d’Europe à miser sur on potentiel. Un choix payant puisqu’après une saison d’apprentissage (un match joué en 2006-2007), le natif de Sigatoka réalise le score ahurissant de 18 essais en 16 matchs de saison régulière. La saison suivante, il bat même le record du nombre d’essais en une saison régulière (21 essais en 21 matchs) égalant même au passage le record du nombre d’essais dans un seul match (4, record de Caucaunibuca égalé) et marquant trois essais en quatre matchs de Coupe d’Europe. Nalaga est élu meilleur joueur du Top 14 par ses pairs et est pour la deuxième fois consécutive meilleur marqueur d’essais du championnat. Il le sera de nouveau en 2013, date de sa première finale de Coupe d’Europe avec Clermont. Auparavant champion de France en 2010, il connaît par la suite une saison 2010-2011 en demi-teinte et décide de retourner dans l’hémisphère Sud. Direction l’Australie et la Western Force, franchise du Super 15 pour laquelle il marqua deux essais. Il retourne ensuite à Clermont et atteint une nouvelle fois la finale de la Coupe d’Europe et celle du championnat de France au printemps dernier. En tout il aura marqué plus de 80 essais dans le championnat de France et 25 essais en 34 matchs de Coupe d’Europe pour l’ASM. Au niveau international, il joua son premier test-match avec les Pacific Islanders contre l’équipe de France, à Sochaux. Une expérience qui tourne court puisque le Fidjien est exclu au bout de vingt minutes après une cravate sur Jean-Baptiste Elissalde. L’année suivante, il intégra la sélection fidjienne lors d’un test match. Il compte à ce jour 16 capes pour 9 essais dont un lors de la Coupe du Monde 2011. Maintenant âgé de 29 ans, il s’attaque à un nouveau défi.

Une remontée immédiate

Dorénavant à Lyon, son transfert tout comme l’arrivée de Julien Bonnaire, en provenance du même club, montre l’ambition du club rhodanien : remonter directement en Top 14. Les deux anciens clermontois seront les chefs de meute du LOU qui malgré le départ de George Smith possède une équipe tout à fait même de remporter la Pro-D2. L’arrière Jérôme Porical, le pilier David Attoub et le demi de mêlée Nicolas Durand, tous anciens internationaux devraient également apporter leur pierre à l’édifice dans une équipe très complète. A noter également que le talonneur Ti’i Paulo, 32 ans et 20 capes avec les Samoa et ancien champion du monde des moins de 19 et des moins de 21 ans avec la Nouvelle-Zélande rejoint cette saison le club lyonnais après cinq saisons à l’ASM Clermont-Auvergne. L’ancien triple vainqueur du championnat des provinces néo-zélandaises et vainqueur du Super 14 en 2008 devrait apporter son punch à une équipe taillée pour le Top 14 mais qui joue dans la division inférieure. Alors le LOU sera-t-il la Section Paloise de la saison dernière ?

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?