« L’histoire du club doit évoluer et nous avec »

  • « L’histoire du club doit évoluer et nous avec »
    « L’histoire du club doit évoluer et nous avec »
Publié le , mis à jour

Fabien Cibray (29 ans) débute sa troisième saison sous le maillot d’Oyonnax. Après une belle saison, le club de l’Ain doit confirmer, pour ne pas retrouver le ventre mou du championnat. Pourtant pour le demi de mêlée des Oyomen, l’objectif est tout autre.

Comment abordez-vous cette nouvelle saison ?

Il est important pour nous, de vite tourner la page. On a vécu une saison exceptionnelle mais elle est bel et bien derrière nous. Maintenant on doit se projeter vers l’avant, on a des hommes différents et il faut qu’on avance. On a écrit une belle page, mais l’histoire du club doit évoluer et nous avec.

Quel regard portez-vous sur la signature de Piri Weepu à Oyonnax ?

Ce n’est que du positif. C’est un joueur de premier plan, qui va beaucoup apporter au club tant sportivement que médiatiquement. Il va également à coup sûr me tirer vers le haut. Il a beaucoup d’expérience. Après pour mon temps de jeu, je ne pense pas qu’il y aura de problème car nous jouerons beaucoup de rencontres entre le championnat et la Coupe d’Europe. On aura donc besoin de tout le monde. Et puis il faut pas se tromper, c’est aussi positif pour lui, puisqu’il signe dans un club qui sort d’une belle saison. Pour moi, il sera vraiment important d’apprendre aux côtés d’un tel joueur. Il a quand même remporté une Coupe du monde et a l’expérience du très haut niveau. C’est un leader, donc on va se mettre dans son sillage pour faire une grosse saison.

Vous n’êtes pas du tout inquiet pour votre temps de jeu ?

Il y aura énormément de rencontres, tout le monde va jouer. Si on veut être compétitif, il faut deux – trois demi de mêlée de très haut niveau et je suis content que le club m’ait accordé sa confiance pour prolonger cette aventure. Pour moi cette arrivée n’est certainement pas négative, je me connais et je sais que ça va m’aider à progresser. Pour être honnête j’ai besoin d’être dans un collectif fort, sinon on ne me remarque pas, alors ça ne peut que me tirer vers le haut.

Un mot sur le nouveau staff, avec notamment Olivier Azam que vous avez déjà côtoyé à Toulon

Il est tout d’abord important de préciser qu’Olivier Azam n’est pas entraîneur des avants comme à Toulon mais bien manager, son travail est donc différent. Mais depuis le début de la préparation, les coachs nous proposent un travail court, précis et de qualité. Ensuite ils vont nous proposer des lancements de jeu différents de ce que nous connaissons, auxquels on va devoir s’adapter. La saison dernière on avait une grosse défense et on savait subir. Cette année, on jouera différemment. Maintenant, on va attendre un peu que les choses se mettent en place avant de faire des plans sur la comète. On verra alors si on est capables de reproduire en match, ce qu’on fait à l’entraînement.

Quels seront vos objectifs pour la saison ?

On va devoir rentrer très vite dans la course au maintien, si on veut ensuite pouvoir s’exprimer un peu. En tant que bon Oyomen, je vais avouer que la saison dernière on a marché sur l’eau. Cette saison on doit se concentrer uniquement sur le maintien en Top 14. Après si ça veut nous sourire on pourra se pencher sur la question, quitte à viser plus haut à un moment de la saison, mais pour l’instant il est important d’assurer le maintien. Propos recueillis par P.I-R.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?