Les clubs et les arbitres se mettent d’accord

  • Les clubs et les arbitres se mettent d’accord
    Les clubs et les arbitres se mettent d’accord
Publié le , mis à jour

Ce mardi en fin de matinée à la maison du rugby à Toulouse étaient présents des arbitres et un représentant de (presque) tous les clubs de Pro D2 et de Top 14. La raison ? La traditionnelle réunion de pré saison « entraîneurs - Arbitres » pour faire le points sur les différentes évolutions de l’arbitrage pour la saison à venir.

Franck Maciello (DTNA Adjoint en charge du secteur professionnel), Donal Courtney (responsable des arbitres des Coupes d’Europe), David Méné (président de la commission Centrales des Arbitres) et Mathieu Raynal (arbitre professionnel) étaient présents pour représenter le corps arbitral. Ils ont profité de ce rassemblement pour dénoncer l’excuse trop souvent utilisée (par les Français) pour justifier une défaite. Ils ont également insisté sur le manque de débriefings (objectifs) qui leur étaient rendus par les clubs sur leurs arbitrages après les rencontres. Mais cette réunion devait surtout servir à rappeler les directives et les dominantes suivies par les arbitres pour la saison à venir.

Trois nouveaux arbitres en Top 14

Si certains étaient passés à côté de cette information, Christophe Berdos et Patrick Péchambert ont annoncé leur retraite d’arbitre de champ et n’arbitreront plus en Top 14. Sébastien Clouté qui est touché par une aponévrose ne pourra quant à lui pas arbitrer aussi régulièrement que ses confrères. David Méné a donc annoncé qu’ils seraient numériquement remplacés par trois nouveaux arbitres : Adrien Descottes, Thomas Charabas et Tual Trainini. Afin de rassurer ses vis-à-vis, David Méné a tenu à préciser que ces jeunes arbitres s’étaient tous les trois aguerris en ProD2 et qu’ils seraient prêts de suite. Pour preuve, l’un des trois devrait arbitrer Stade Français – Toulon dès la troisième journée du Championnat. En ProD2, vingt arbitres arbitreront la saison, parmi lesquels cinq recrues : Luc Ramos, Ludovic Cayre, Vivien Pradère, Jonathan Dufort et… Christine Hanizet, qui deviendra par la même occasion la première femme à arbitrer des rencontres de rugby professionnel en France.

La mêlée fait débat

En ce qui concerne le terrain c’est principalement la mêlée qui a été au centre du débat. Selon la commission Centrales des Arbitres, depuis trois saisons, seules 40 % des mêlées se seraient disputées dès la première poussée, les 60 % restants ayant été refaites une ou plusieurs fois. David Méné a ainsi annoncé qu’il demanderait cette saison aux arbitres de « moins réfléchir ». Dans l’idéal il souhaiterait qu’on ne rejoue pas une mêlée plus d’une fois. Si une mêlée s’écroule, l’arbitre refera donc jouer la mêlée. Si cette dernière ne tient pas à nouveau il sanctionnera d’un coup franc. À quoi Mathieu Raynal a d’ailleurs ajouté, en rigolant bien sûr, qu’il serait sympathique aux coachs de ne pas redemander une mêlée dans la foulée. Si cette réunion avait surtout un côté préventif, elle permettra en tout cas aux entraîneurs de préparer le début du championnat tout en connaissant les subtilités des mêlées pour la saison à venir. P.I-R.

Plus d’informations à venir dans le journal de vendredi où nous reviendrons plus longtemps sur le déroulement et les annonces qui ont été faites lors de cette réunion.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?